Coupe des Confédérations : l'Allemagne et le Chili se neutralisent

  • A
  • A
Coupe des Confédérations : l'Allemagne et le Chili se neutralisent
Julian Draxler (à gauche) avec Pablo Hernandez.durant le match Allemagne-Chili (1-1) à l'Arena Stadium de Kazan.@ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

L'Allemagne et le Chili ont fait match nul (1-1) et se sont ainsi approchés de la qualification pour les demi-finales de la Coupe des Confédérations, jeudi à Kazan.

L'Allemagne et le Chili, auteurs d'un nul 1-1, font la course en tête jeudi dans le groupe B après deux journées dans la Coupe des Confédérations. Le Cameroun et l'Australie se sont eux séparés sur le même score, qui les oblige à un exploit.

Les Allemands bousculés. Avec 4 points au compteur, la Mannschaft et la Roja, qui ont gagné leur premier match, n'ont besoin que d'un nul dimanche, respectivement face au Cameroun et à l'Australie, pour se qualifier pour le dernier carré de la compétition en Russie, à un an de la prochaine Coupe du monde. Dans la finale avant l'heure de leur poule, à Kazan, les Allemands, bousculés par les Chiliens, peuvent se contenter de ce nul.

Les vainqueurs de la Copa America ont ouvert le score dès la 6e minute par un but de l'attaquant d'Arsenal Alexis Sanchez, devenu le meilleur buteur en sélection de son pays avec 38 réalisations. Sur leur lancée, ils ont failli doubler la marque mais la frappe d'Eduardo Vargas a touché la transversale. Les Allemands, qui n'alignaient que trois champions du monde de 2014 sur le terrain, ont égalisé en fin de première période (41e) grâce à un but de Lars Stindl.

Le Cameroun, dominateur mais maladroit. Plus tôt à Saint-Petersbourg, le Cameroun et l'Australie se sont séparés sur un nul (1-1) qui n'arrange aucune des deux sélections. Les deux équipes, battues lors de la première journée, devront réaliser un exploit face à deux des favoris de la compétition, s'ils veulent se qualifier pour les demi-finales.

Mais des Lions Indomptables, qui ont ouvert le score juste avant la mi-temps (45e+1) par un but d'André-Franck Zambo Anguissa, ou des Socceroos, qui ont répliqué par un pénalty de Miligan (60e), ce sont les premiers qui auront le plus de regrets. Les Camerounais ont été dominateurs mais se sont montrés beaucoup trop maladroits dans le dernier geste, à l'image des occasions manquées par Vincent Aboubakar. Les vainqueurs de la CAN 2017 n'ont cadré que cinq de leurs 19 tirs.