Paris en Coupe de France : "rien d'anormal" selon la police

  • A
  • A
Paris en Coupe de France : "rien d'anormal" selon la police
@ Capture d'écran Youtube
Partagez sur :

TRICHERIE ? - Un nombre de paris "exceptionnels" a été relevé pour le match de Coupe de France entre la Cayolle et et l'Ile-Rousse.

L'info. Des "paris totalement inhabituels" ont été enregistrés avant le match dimanche des 32e de finale de la Coupe de France de football entre le club marseillais de La Cayolle et le club corse de l'Ile-Rousse. C'est l'Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel) qui a révélé cette anomalie. La rencontre entre le club marseillais de division d'honneur régional (DHR) et le club corse (CFA2) a finalement été remportée par l'Ile-Rousse (2-0) mais l'Arjel a relevé des montants de paris "exceptionnels" pour ce genre de match. L'Arjel a alerté lundi la police judiciaire.

>>> Mis à jour à 14h08

Aucune irrégularité selon la police. Les investigations menées par la police judiciaire de Marseille sur ces "paris totalement inhabituels" n'ont "rien révélé d'anormal". Les enquêteurs, alertés par l'Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel), "ont procédé à un certain nombre d'investigations qui, pour l'heure, n'ont rien révélé d'anormal qui pourrait déboucher sur une enquête judiciaire".

100.000 euros de paris. Dès samedi, des rumeurs avaient couru sur des paris d'un montant très élevé engagés sur la victoire du club marseillais. Lundi, l'ingénierie d'alerte sur les paris sportifs de l'Arjel a détecté plusieurs phénomènes "tout à fait anormaux". Tout d'abord, le montant des paris de près de 100.000 euros, un montant "énorme" pour une rencontre entre deux équipes qui ont trois niveaux d'écart : 5e niveau pour le club corse et 8e niveau pour le club marseillais.

Le résumé de la rencontre :

Tout sur La Cayolle. Les indicateurs de l'Arjel ont également détecté que la "quasi totalité" des paris se sont portés sur La Cayolle, ce qui, selon l'Arjel, est tout à fait inhabituel" quel que soit le niveau des équipes. Par ailleurs, la mise moyenne pour cette rencontre a été trois fois supérieure à la mise moyenne habituelle (10 euros).

Beaucoup de paris en Paca. L'Arjel a également découvert que la répartition géographique de l'ensemble des paris pour une journée habituelle de foot s'était montée pour la seule région Provence Alpes Côte-d'Azur (Paca) à 40 %, au lieu de 9 %.