Grèce : des incidents pendant Panathinaïkos-Olympiakos

  • A
  • A
Grèce : des incidents pendant Panathinaïkos-Olympiakos
@ Twitter
Partagez sur :

HEURTS - Des supporters ultras du Panathinaïkos ont fait usage de fusées éclairantes contre les dirigeants et les supporters adverses.

Le toujours bouillant derby athénien entre le Panathinaïkos et l'Olympiakos, qui avait lieu dimanche à l'Apostolos Nikolaïdis Stadium, antre du "Pana", a donné lieu à de graves incidents. La situation a dégénéré avant même le coup d'envoi lorsque les dirigeants du club visiteur ont été pris pour cible par la frange la plus velléitaire des ultras du Panathinaïkos, la fameuse "Gate 13", plus ancien groupe de supporters de Grèce. Après avoir effectué un geste en leur direction, le coach portugais de l'Olympiakos, Vitor Pereira, a été visé par une chaise, des fumigènes et autres projectiles, avant d'être littéralement pris en chasse par une cinquantaine de supporters, la plupart portant une cagoule.

Des ultras du Panathinaïkos envahissent la pelouse :

Après cinq minutes de haute tension, les supporters du "Pana" ont rejoint leur tribune et le coup d'envoi de la rencontre a pu être donnée. Mais les incidents se sont poursuivis, notamment à la reprise du jeu en deuxième période. Une fusée traçante a été lancée en direction du banc de l'Olympiakos et a touché à l'épaule le Suisse Patjim Kasami.

Une fusée traçante atteint un joueur de l'Olympiakos :

L'arbitre de la rencontre a attendu quelques minutes avant de donner le coup d'envoi de la deuxième période, à l'issue de laquelle le Panathinaïkos l'a emporté 2-1. Grâce à ce succès, le "Pana" revient à trois longueurs de son adversaire du soir, champion sortant.