Ibra à Grévin : "n'oubliez pas de prendre plein de photos de moi"

  • A
  • A
Ibra à Grévin : "n'oubliez pas de prendre plein de photos de moi"
@ STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :

L'attaquant suédois a inauguré sa propre statue de cire, installée dans les couloirs du musée Grévin, à Paris.

Deux Ibra pour le prix d'un. Le visage fermé, les bras levés en signe de victoire, un bouc à la d'Artagnan et le maillot du PSG sur le dos, à le voir, on jurerait que Zlatan Ibrahimovic vient d'inscrire un énième but pour le club de la capitale. Sauf que la scène se déroule dans les couloirs du musée Grévin, et que le Zlatan triomphant décrit n'est en fait qu'une statue de cire, parfaite réplique de l'attaquant suédois. Le vrai Ibrahimovic, lui, posait, tout sourire lundi soir, aux côtés de son alter ego. 

            

Aux côtés de Pelé et de Teddy Riner. Le double champion de France s'est dit "très fier" de rejoindre les rares sportifs sélectionnés par le musée Grévin. "C'est vraiment incroyable d'être ici. C'est un grand honneur. N'oubliez pas de prendre plein de photos de moi !", a plaisanté le Suédois, dont la statue côtoiera désormais celles de Pelé, mais aussi de Sébastien Loeb ou encore de Teddy Riner. Visiblement intimidé et bien loin de ses insolences qui nourrissent sa renommée et sa popularité, Zlatan a découvert un double très ressemblant, en présence de Nasser Al-Khelaifi, président et directeur général du Paris SG, mais aussi de l'ambassadeur de Suède à Paris.

Assez ressemblant pour qu'il écrive lui-même sur Instagram, le Zlatan qui est à droite (la statue) est fait de cire alors que celui qui est à gauche (lui) est fait d'acier". La prochaine étape pour le Suédois ? "Peut-être qu'on pourrait mettre ma statue à la place de la Tour Eiffel ? C'est trop demander ?". Pour l'instant il se réjouit simplement de cette nouvelle preuve de l'ampleur de sa notoriété : "C’est vraiment une belle récompense. En théorie, les gens ont leur statue quand ils sont morts, mais moi, Dieu merci, je suis encore en vie".  

>> LIRE AUSSI - Ibrahimovic : "le penalty était bien à retirer"

Zlatan Ibrahimovic a été élu à l'unanimité par l'académie Grévin, présidée par le journaliste Stéphane Bern, pour son statut "d'icône du ballon rond" et plusieurs titres de meilleur buteur.  "Vous êtes déjà statufiés, avant d'entrer à Grévin. Nous aimons vos insolences qui participent à votre légende", a glissé Stéphane Bern.



>> LIRE AUSSI - Ibrahimovic interdit à ses coéquipiers de parler

Il repart avec son double grandeur nature. Pour réaliser le double de Zlatan, six mois de travail depuis le premier rendez-vous avec les équipes du musée Grévin, ont été nécessaire. Le footballeur s'est prêté de bonne grâce aux nombreuses séances de poses, "exercice qu'il a assuré avec humour et gentillesse", a assuré le musée Grévin. Depuis Raymond Kopa en 1962, le musée a accueilli d'autres stars du ballon rond dont Michel Platini, Thierry Henry, Marcel Desailly, Fabien Barthez, Zinedine Zidane ou encore Ronaldo. Zlatan a toutefois eu droit à un privilège: à sa demande, il est reparti du musée avec un double de son buste réalisé par le sculpteur Éric Saint Chaffray.