Une rentrée réussie pour les Bleus

  • A
  • A
Une rentrée réussie pour les Bleus
@ REUTERS
Partagez sur :

FOOT - L'équipe de France s'est imposée (1-0) contre la Finlande, vendredi soir à Helsinki.

Les Bleus assurent l'essentiel. Les supporters de l'équipe de France voulaient voir autre chose qu'à l'Euro. Et même si c'est très loin d'être parfait, les hommes de Didier Deschamps ont fait le boulot en battant la Finlande (1-0), vendredi à Helsinki. Grâce à un très bon Abou Diaby, "DD" a déjà fait mieux que son prédécesseur Laurent Blanc, qui avait débuté la campagne en vue de l'Euro 2012 par un revers cuisant au Stade de France en septembre 2010 face à la Biélorussie (1-0), un adversaire que les Tricolores retrouveront dès mardi, au Stade de France.

Bleus-2

Celui qui a bien mérité sa douche : Diaby. Il n'avait plus joué en équipe de France depuis le 9 juin 2011 et un amical en Pologne (1-0). Après de nombreuses blessures, Abou Diaby faisait son grand retour chez les Bleus. On pouvait penser qu'il aurait certainement besoin de temps pour reprendre ses marques. Le milieu de terrain d'Arsenal a prouvé le contraire. Très précieux dans la récupération, solide dans les airs et décisif à la 20e minute, bref le match qu'il fallait. Très bien servi par Karim Benzema, il n'a pas tremblé pour tromper le gardien et offrir les trois points aux Bleus.

Abou Diaby marque pour son retour en bleu :

Le geste technique. Sur un gros moment de flottement de la défense française, Sparv a surpris les Bleus et place une très belle tête décroisée. Hugo Lloris est sur la trajectoire. Sa main ferme rassure les Bleus et leur permet surtout de conserver les trois points de la victoire. Depuis son transfert à Tottenham la semaine dernière, le coach des Spurs a entretenu le suspense sur la hiérarchie des gardiens. S'il veut, on peut lui envoyer la cassette du match.

Evra

Celui qui aurait pu rester chez lui : Evra. Imprécis, pas suffisamment dynamique, trop lent dans ses replacements, bref à côté de la plaque tout au long de la rencontre. Les rares fois où les attaquants finlandais se sont procurés des occasions, c'était sur le côté... du défenseur de Manchester United. Il devra faire beaucoup mieux, mardi au Stade de France contre la Biélorussie.

La pensée du jour. "Ce soir, je suis passeur mais je me suis bien senti", a expliqué Karim Benzema à la fin du match. L'attaquant madrilène a pourtant tenté à de nombreuses reprises de frapper au but. Mais à chaque fois, la "Benz" a trouvé un dos, une cuisse ou un tibia sur son chemin. Et quand un attaquant ne marque pas...