Real Vs Bayern : qui a la meilleure cote ?

  • A
  • A
Real Vs Bayern : qui a la meilleure cote ?
Ronaldo et Ribéry auront tous les deux à cœur de briller à 50 jours de la Coupe du monde au Brésil.@ Montage REUTERS
Partagez sur :

FINALE AVANT L’HEURE - Le Real Madrid et le Bayern Munich s’affrontent en demi-finale de la Ligue des champions. 

Les deux équipes se connaissent à merveille. Mercredi soir (20h45), le Real Madrid et le Bayern Munich s’affronteront pour la 21e fois en Ligue des champions. Avec 11 victoires dans le passé (pour deux matches nuls et sept défaites), les champions d’Europe en titre partiront avec un sérieux avantage psychologique. Mais le Real, qui vient juste de remporter la Coupe du Roi contre le Barça, dispose d’arguments très solides cette saison. En guise d’amuse-bouches, Europe1.fr  compare les stars de chaque club.

Ribery-face-a-Ronaldo-930x620_scalewidth_630

© REUTERS

Ronaldo Vs Ribéry. La plaie ne s’est jamais vraiment refermée. Se voir déposséder du Ballon d’Or après avoir réalisé un triplé Championnat-Coupe-Ligue des champions la saison passée reste une injustice pour Franck Ribéry. Encore très bon cette année avec le Bayern, le Français rêve d’un nouveau triplé avant de se pencher sur la Coupe du monde avec les Bleus. En face, Cristiano Ronaldo avale tout sur son passage. Déjà 28 buts cette saison en Liga, le Ballon d’Or a aussi marqué 14 buts depuis le début de la Ligue des champions cette saison, un nouveau record. Absent trois semaines à cause de gênes répétées au genou gauche, CR7 devrait faire son retour, mercredi soir. Son influence sera déterminante sur le jeu madrilène. Avantage Cristiano Ronaldo

Casillas Vs Neuer. Critiqué la saison dernière et remplacé par Diego Lopez pendant pratiquement une saison, Iker Casillas (ci-dessous à gauche) a retrouvé du temps de jeu dans les buts du Real avec l’arrivée de Carlo Ancelotti. Toujours aussi décisif sur sa ligne, "San Iker" est également un capitaine extrêmement précieux pour ce genre de rencontres européennes de très haut niveau. Côté Bayern, Manuel Neuer (ci-dessous à droite) se défend plutôt bien. Titulaire indiscutable depuis trois ans au Bayern et en équipe d’Allemagne, il a été élu meilleur gardien en 2013, après cinq titres consécutifs attribués à… Iker Casillas. Mais sa relative jeunesse (28 ans) et son manque de poids dans le collectif allemand ne plaident pas en sa faveur. Avantage Iker Casillas

Casillas-Neuer

Xabi Alonso Vs Schweinsteiger. Champion du monde et double  champion d’Europe avec l’Espagne, Xabi Alonso est la tour de contrôle du Real, placée juste devant la défense. Très costaud, l’ancien milieu défensif de Liverpool est rarement pris de vitesse mais ne se projette peut-être pas assez vers l’avant. Pour Bastian Schweinsteiger, c’est tout l’inverse. Toujours désireux d’apporter du soutien à ses attaquants, "Schweini" en oublie parfois de se replacer. Mais on serait tenté de le préférer juste pour ses frappes de mulet du gauche. Avantage Bastian Schweinsteiger

Karim-Benzema-buteur-face-a-l-Espanyol-930x620_scalewidth_630

© REUTERS

Benzema Vs Mandzukic. Si Mario Mandzukic est un peu plus efficace que son adversaire français cette saison (18 buts en 23 matches pour le Croate contre 17 buts en 29 matches pour Benzema), la "Benz" offre un jeu beaucoup plus séduisant. En excellente forme depuis plusieurs mois, Benzema réalise sans aucun doute sa meilleure saison en Espagne. Cette année, il a déjà marqué 4 buts en Ligue des champions et pourrait bien être décisif en demi-finale. Avantage Karim Benzema

Ancelotti-Guardiola

Ancelotti Vs Guardiola. Ils ont tous les deux gagné à deux reprises la coupe aux grandes oreilles (en 2003 et 2007 avec le Milan AC pour Carlo Ancelotti, en 2009 et 2011 avec le FC Barcelone pour Pep Guardiola). Si Ancelotti (ci-dessus à gauche) n’a jamais perdu contre un club allemand du temps où il dirigeait les Rossoneri (quatre victoires et deux matches nuls), Guardiola (ci-dessus à droite), lui, est une véritable bête noire pour le Real Madrid. En 15 confrontations contre les Merengue, il avance un bilan extrêmement flatteur (9 victoires, 4 nuls et 2 défaites). Certains joueurs madrilènes se rappellent encore de la "manita", une défaite humiliante (5-0 au Camp Nou, le 29 novembre 2010). Avantage Pep Guardiola

Résultat : victoire 3-2 du Real Madrid. Prémonitoire ?...

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

COUPE DU ROI - Gareth Bale offre le titre au Real 

DÉRIVE - Un drapeau nazi sur la tente des fans du Real

TIRAGE AU SORT - Real-Bayern, une affiche en or