PSG-Real au Qatar, à quoi ça sert ?

  • A
  • A
PSG-Real au Qatar, à quoi ça sert ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

BUSINESS - Le Paris Saint-Germain affronte jeudi le Real Madrid en match amical à Doha, au Qatar.

Actuellement au Qatar, à Doha, le PSG termine son stage de mi-saison jeudi avec un match amical de prestige contre les Espagnols du Real Madrid. Outre l’affrontement Zlatan Ibrahimovic - Cristiano Ronaldo et les retrouvailles entre le club de la capitale et son ancien coach italien Carlo Ancelotti, cette rencontre est un prétexte pour améliorer et diffuser l’image du PSG version Qatar Sports Investments. Démonstration.

Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG (930x620)

Etendre l’image de marque à l’international. Si la notoriété du PSG est bien ancrée dans le paysage médiatico-sportif français, ce n’est pas - encore -  le cas à l’international. La pige de David Beckham l’an passé a certes "boosté" la marque PSG, notamment dans les pays asiatiques, mais Paris est encore loin du FC Barcelone, de Manchester United, du Bayern Munich ou encore du Real Madrid, adversaire du jour.

Le président Nasser Al-Khelaïfi est conscient du "gap" à franchir et compte bien y remédier. "Je veux faire du PSG une marque internationale. C’est mon ambition majeure", a-t-il martelé à nos confrères de L’Equipe. "Mais pour cela, il faut gagner des titres. Plus les trophées s’empileront, plus la marque grandira dans le monde."

En attendant d’atteindre le niveau des clubs précédemment cités, Paris tente étendre son réseau avec, par exemple, un partenariat avec l’Indonésie, gros consommateur de football et en particulier de la Premier League anglaise. "C’est un grand pays d’Asie de 250 millions d’habitants", étaye Nasser al-Khelaïfi au quotidien Le Parisien. "On réfléchit à organiser un match amical contre Liverpool à Singapour." Chaque été, les joueurs des Reds sont accueillis en héros dans cette région du monde. Tout comme le Real Madrid dans le Golfe persique.

Le PSG au Qatar (930x310)

© REUTERS

L’argent ne fait pas tout. Bénéficiant du soutien illimité financièrement de son actionnaire, Qatar Sports Investments (QSI), mais aussi de nombreux autres acteurs locaux importants avec Fly Emirates pour le sponsoring maillot (25 millions d’euros) et Qatar Tourism Authority (QTA), pour un contrat d'image de 200 millions d’euros, Paris est à l’abri du besoin. Mais pour être légitime (et aimé) à travers le monde, le PSG a besoin de toucher un public plus large et de montrer une image sympathique, proche de ses fans.

Qatar Tourism Authority fait la promotion du PSG :

Les actionnaires qatariens l’ont bien compris. Une première boutique PSG a été ouverte à Doha, Zlatan est allé taper la pose avec un faucon, Blaise Matuidi, Adrien Rabiot ou encore Lucas Digne ont échangé quelques ballons avec des enfants dans les rues de la ville : des événements "très suivis dans le monde" dixit Nasser Al-Khelaïfi.





Autre signe que Paris commence à "peser", les billets du match contre le Real Madrid s’arrachent à prix d’or - entre 1.200 et 1.400 euros - au marché noir. Un bon parcours en Ligue des champions et un nouveau titre de champion de France en mai prochain pourraient accélérer l’appétit d’un club qui n’en finit plus de "rêver plus grand"...