PSG, diesel ou mauvaise mécanique ?

  • A
  • A
PSG, diesel ou mauvaise mécanique ?
@ REUTERS
Partagez sur :

FOOT - Paris a concédé un deuxième match nul (0-0) à Ajaccio. Pas franchement rassurant.

Il faut parfois plus de 1.000 kilomètres à une grosse cylindrée pour roder sa mécanique sur l'asphalte. Le moteur tousse avant de ronronner. Avec ses recrues estivales payées une petite fortune (Thiago Silva, 50 millions d'euros, Ibrabimovic, 20 millions, Lavezzi, 31millions,...) et des débuts très poussifs, le PSG ressemble à une Ferrari bloquée à 50km/h. Après son match nul (2-2) au Parc des Princes contre Lorient, la même voiture n'a rapporté qu'un point de son  déplacement à Ajaccio (0-0). Logique ? Comme un diesel, Paris a-t-il besoin de temps pour parfaire ses automatismes ou les supporters peuvent-ils déjà envisager une visite chez le constructeur pour un remboursement ?

Manque de… tout

Dimanche soir, le terrain n'était pas vraiment idéal pour un bolide du calibre du PSG. Un déplacement en terre corse sous une chaleur caniculaire n'est jamais facile à négocier. Mais il y avait quand même une certaine gêne à voir ces "Parigots à 100 millions" (expression empruntée à Alain Orsoni, président de l'ACA) pédaler dans la semoule. Gênant, voir parfois pathétique à l'image d'un Jérémy Ménez qui s'est emmêlé à plusieurs reprises les pinceaux à trop vouloir crocheter. Ou un Pastore toujours en panne d'inspiration au milieu de terrain.

Le résumé du match Ajaccio-PSG :

Après son geste d'humeur (un coup de pied dans une bouteille d'eau à la 80e minute qui lui a valu une expulsion), le coach italien Carlo Ancelotti a essayé de minimiser ce début poussif : "physiquement, peut-être que certains ne sont pas à 100%. Je ne pense pas que le PSG soit encore trop éloigné de ce qu'il peut faire". Et de se pencher déjà sur les prochains matches : "avec Ibrahimovic et Thiago Motta, nous améliorerons la qualité de l'équipe".

La vie sans Zlatan

Après son show lors de la première journée, l'absence du Suédois Zlatan Ibrahimovic était forcément sur toutes les lèvres, dimanche soir. Mais l'ancien attaquant milanais ne pourra pas non plus tout le temps tout faire tout seul. Paris doit se remettre très rapidement au travail pour espérer rapidement recoller à la tête du championnat (déjà 4 points de retard sur les 4 leaders, Lyon, Marseille, Bastia, Bordeaux). "On doit se ressaisir collectivement, sans dramatiser car ce n'est que le début de saison", a indiqué Mamadou Sakho après la rencontre.

Zlatan

Quand on regarde l'équipe parisienne version 2012-2013, elle n'a plus grand-chose à voir avec celle de la saison passée. "Nous devons travailler pour trouver un meilleur équilibre et une meilleure organisation car il y a beaucoup de nouveaux joueurs", a expliqué Carlo Ancelotti. Mais la Ferrari parisienne manque déjà de temps. Un faux départ pourrait lourdement l'handicaper pour le reste de la saison. La réception de Bordeaux, dimanche prochain, est déjà capitale.

• Tous les résultats de le 2e journée :

Ajaccio-PSG : 0-0
Marseille-Sochaux : 2-0 (Gignac, 54e et Kaboré 90e)
Bordeaux-Rennes : 1-0 (Obraniak, 75e)
Lyon-Troyes : 4-1 (Gomis 51e et 90+2, Bastos 66e, Lisandro 88e pour Lyon, Bahebeck 47e pour Troyes)
Toulouse-Saint-Etienne : 2-1 (Capoue 35e, Ben Yedder 59e pour Toulouse, Gradel 90+2 s.p pour Saint-Etienne)
Lorient-Montpellier : 2-1 (Traoré 90+1, Aliadière 90+3 pour Lorient, Herrera 37e pour Montpellier)
Brest-Evian/Thonon : 1-0 (Baysse 90+1)
Bastia-Reims : 2-1 (Modeste 62e s.p, Ilan 90+5 pour Bastia, Fauvergue, 6e pour Reims)
Valenciennes-Nice : 0-0
Lille-Nancy : 1-1 (Kalou 41e pour Lille, Bakar 33e pour Nancy)

>>> Retrouvez le classement complet ici