PSG-Bastia : Frédéric Thiriez a reçu des menaces de mort

  • A
  • A
PSG-Bastia : Frédéric Thiriez a reçu des menaces de mort
@ MIGUEL MEDINA / AFP
Partagez sur :

DES SUPPORTERS EN COLÈRE - Avant la finale de la Coupe de la Ligue PSG-Bastia, Frédéric Thiriez a été la cible de nombreuses menaces. 

Le président de la Ligue de football professionnel (LFP) Frédéric Thiriez était déjà la cible des supporters corses avant la finale de la Coupe de la Ligue (remportée 4-0 par le PSG, ndlr). Le match de samedi soir au Stade de France n'a rien arrangé. Certains supporters ont même franchi un pallier dans la violence en proférant des menaces de mort à l’encontre du "boss" du foot français. Ce dernier a décidé de porter plainte.

Les raisons de la colère. Frédéric Thiriez s’est attiré les foudres du Sporting club de Bastia en refusant de descendre sur la pelouse, samedi soir au Stade de France pour saluer les joueurs des deux équipes. Il craignait des réactions hostiles de la part des supporters corses, toujours très remontés contre la LFP. L’instance du foot français refuse chaque année de faire du 5 mai un jour sans match en France, en mémoire de la catastrophe de Furiani, qui avait fait 18 morts en 1992. Le ressentiment des Bastiais est également alimenté par les sanctions infligées depuis plusieurs saisons par la Commission de discipline de la LFP, jugées disproportionnées par les Corses.     

Des propos très durs des dirigeants corses. Juste après la rencontre, le président bastiais Pierre Marie Geronimi n'y est pas allé de main morte pour fustiger le comportement du patron de la LFP. "Il est raciste. Raciste anti-corse. Thiriez l'avait déjà montré il y a trois ans lorsqu'il n'avait pas voulu nous remettre le trophée de champion (de Ligue 2). Je lui demande de démissionner", a-t-il déclaré sur RMC. L’entraîneur du SC Bastia, Ghislain Printant, avait déjà donné le ton, samedi soir en conférence de presse d’après-match. "Je ne pense pas que Thiriez puisse se regarder dans une glace. Je le dis, peu importe ce qu’il va en penser : c’est un scandale !", s’est-il emporté.

"Thiriez va connaître le même chemin qu'Erignac !" Avant mais aussi depuis la finale de samedi soir, des messages insultants et menaçants sont légions. "Thiriez va connaître le même chemin qu'Erignac !", pouvait-on lire, en corse, sur la Fontaine des Innocents, dans le 1er arrondissement de Paris. Le parallèle avec le destin du préfet Claude Erignac, assassiné à Ajaccio en 1998, fait froid dans le dos. Sur Twitter, les insultes fusent et les images sont choquantes. Une image du film "Vive la France" a été détournée sur le réseau social, accompagnée de ce message : "Les supporters bastiais sont ravis d'être avec la famille de Thiriez".

La LFP sous surveillance. Les récentes menaces sont prises très au sérieux par les autorités. Selon les informations du Parisien, le siège de la Ligue de football professionnel (LFP) a même été placé sous surveillance ce week-end. 

>> LIRE AUSSI - Coupe de la Ligue : l'amertume des Bastiais

>> LIRE AUSSI - Le PSG remporte la Coupe de la Ligue 

>> LIRE AUSSI - Incidents entre supporters bastiais et policiers