MLS : l’ultime défi de Thierry Henry

  • A
  • A
MLS : l’ultime défi de Thierry Henry
@ REUTERS
Partagez sur :

DERNIÈRE CHANCE - Thierry Henry rêve de remporter la Major League Soccer, qui débute samedi.

La Ligue américaine de football, la Major League Soccer, reprend ses droits samedi. Et plusieurs équipes tenteront de succéder au champion en titre, le Sporting Kansas City du Français Aurélien Collin, parmi lesquelles le Los Angeles Galaxy, l’ancien club de David Beckham - qui reviendra d’ailleurs en 2016, à la tête de la franchise de Miami -, les Canadiens du Toronto FC ou encore les New York Red Bulls de l’inusable Thierry Henry, qui aura 37 ans en août prochain.

Henry, le seul titre qui lui manque. Thierry Henry a quasiment tout gagné dans sa carrière : une Ligue des champions avec le FC Barcelone, une Coupe du monde et un Euro avec l’équipe de France ainsi que des titres nationaux en pagaille avec Arsenal, le Barça ou encore Monaco. Mais il lui manque encore un titre : celui de champion de MLS. Et, pour l'ancien buteur des Gunners, le temps presse.

Henry a atteint les demi-finales de conférence en 2013 :

Jermain Defoe

© Reuters

S’il s’est approché du Graal, avec notamment une demi-finale de Conférence l'an dernier, "Titi" bute encore dans la dernière ligne droite. Mais le joueur passé par Monaco rappelle que le championnat américain est loin d’être une partie de plaisir : "les gens en Europe pensent que c'est un championnat facile, mais c'est dur en raison des voyages et des matches qui ont lieu en plein été." Auteur de 10 buts l’an passé avec sa franchise, Henry devra également se méfier des petits nouveaux aux dents longues.

Toronto et son recrutement All-Star. S'il y a bien un club qui jouera les épouvantails, c'est le Toronto FC. La franchise canadienne a fait fort sur le marché des transferts avec les signatures de l’international anglais de Tottenham Jermain Defoe (photo) et de Américain Michael Bradley, arrivé en provenance de l’AS Rome. Le tout pour la somme de 17 millions d'euros, dépense assez rare en MLS pour être soulignée. En attendant l’émergence du Miami de Beckham, les Red Bulls de New York seraient bien inspirés de décrocher le titre cette saison. Et pour Henry, c'est sans doute la dernière occasion...

sur le même sujet, sujet,

RECONVERSION - Beckham va investir à Miami

FRENCHIE - Aurélien Collin héros de la finale de la MLS