Messi s'est expliqué face au juge

  • A
  • A
Messi s'est expliqué face au juge
@ REUTERS
Partagez sur :

FRAUDE FISCALE - L'attaquant argentin a été entendu vendredi par le juge qui l'a mis en examen.

L'info. L'icône du football, l'Argentin Lionel Messi a été entendu pendant plus de deux heures, juste après son père, par le juge qui les a mis en examen pour fraude fiscale. La star de 26 ans et son père Jorge Horacio Messi sont soupçonnés d'avoir organisé une évasion fiscale portant sur 4,16 millions d'euros. Vêtu d'un costume sombre, Messi a été accueilli par des supporters aux cris de "Messi ! Messi !". L'audition "a montré qu'il y avait une faible volonté de fraude et une grande volonté de régulariser sa situation vis-à-vis du fisc", a affirmé à la presse son avocat, Cristobal Martell.

Messi-2

Que lui reproche-t-on exactement ? Entre 2006 et 2009, Lionel Messi et son père, Jorge Horacio, auraient caché au fisc espagnol une partie des revenus tirés du droit à l'image de l'Argentin. Sur ces trois années, la star du Barça aurait touché 10,1 millions d'euros, des revenus issus de contrats publicitaires avec des sociétés comme Telefónica, Danone, Air Europa, Adidas, Pepsi ou encore Konami. Grâce à un plan fiscal rondement mené, le père et le fils auraient "simulé la vente des droits à l'image" du joueur "à des sociétés écrans installées dans des paradis fiscaux", comme le Belize et l'Uruguay. Ces sociétés totalement fictives auraient ensuite rétrocédé l'exclusivité des droits à l'image de Messi à une société britannique, elle aussi inventée. Après ces allers-retours, c'est le père qui aurait récupéré le magot au final.

>>> A LIRE : L'affaire Messi en questions

Messi a payé 5 millions d'euros. Pour éviter de trop entacher son image, la famille Messi a déjà réglé la facture. Le 14 août dernier, le père du joueur a fait un chèque de 5 millions d'euros aux autorités espagnoles "au titre de paiement et intérêts dans le cadre de la procédure en cours".

Messi-2

Les Messi accusent un ex-agent. La défense a tenté d'exonérer le joueur de toute responsabilité et de faire accuser un de ses anciens agents, Rodolfo Schinocca. D'après un courrier de Jorge Messi obtenu par le quotidien catalan El Periodico, le père du joueur estime que Rodolfo Schinocca s'est chargé de "la structure et la gestion" des revenus de Messi liés à ses droits d'image. L'ex-agent a pour sa part souligné qu'il avait cessé de travailler avec la famille Messi en 2006, soit avant la période incriminée, et a accusé à son tour Jorge Messi d'avoir voulu "un compte offshore" pour gérer ces revenus.

L'image du joueur pas affectée ? La mise en examen des deux hommes avait fait grand bruit en juin, "Leo" Messi bénéficiant jusqu'alors de l'image d'un joueur parfait en tous genres. Néanmoins, une fois la surprise passée, la popularité du footballeur n'a pas semblé pâtir de ces accusations. "Je crois que désormais, l'opinion a un avis clair sur cette question et a vu que cela n'a rien à voir avec lui", estime Javier Matallanas, directeur adjoint du quotidien sportif As.