Luzenac accède à la Ligue 2

  • A
  • A
Luzenac accède à la Ligue 2
C'est fait, Luzenac accède à la Ligue 2!@ MAXPPP
Partagez sur :

PETIT POUCET - Le village de 550 habitants a officiellement validé son ticket pour monter en Ligue 2.

Irréductibles ariégeois. A eux seuls, les 26 joueurs du club représentent 5% de la population du village ! C’est dire l’exploit réalisé par les joueurs de Luzenac hier soir. En s’imposant 1-0 face à Boulogne et ses 42.000 habitants, les Ariégeois ont assuré leur montée en Ligue 2. Une première dans l’histoire du football français, puisque jamais un aussi petit club n’avait accédé au niveau professionnel. Une première qui pose désormais nombre de questions pour le Luzenac Ariège Pyrénées (LAP), en pleine crise de croissance.

Fête de village et crise de Foix. Après la fête d’hier soir où les chants "On est en Ligue 2" ont fusé dans le vestiaire luzenacois, les joueurs du LAP risquent la crise de Foix. En effet, le stade de Foix, préfecture de l’Ariège,  accueille déjà les matchs de Luzenac, dont le stade municipal n’est pas aux normes du championnat de National. Un déplacement d’une vingtaine de kilomètres qui n’affectait ni les performances de l’équipe, ni le sentiment d’appartenance à un club qui fait la fierté de tout le département.

Changement d’échelle et déracinement. Mais la montée en Ligue 2 pourrait définitivement arracher les joueurs du LAP à leur Ariège, pour aller jouer 100 kilomètres plus loin, au stadium de Toulouse.  Pour poursuivre leur ascension, les luzenacois devront non seulement changer d’arène, mais aussi de budget et d’ambitions. "Le petit club du village, ça va bien un moment", disait justement Fabien Barthez, directeur général du club depuis décembre 2013. Cette saison, Luzenac affiche 2.5 millions d’euros de budget, soit la moitié de celui de Bastia, le plus petit de Ligue 2.

Mais au micro d'Europe 1, le capitaine Guy N'Gosso reste concentré sur l'objectif à venir: "Je ressens de la joie, c'est magnifique, mais maintenant, il faut aller chercher le titre". Voilà qui confirme cette phrase entendue par l'envoyé spécial d'Europe 1 dans les travées du stade au coup de sifflet final : "L'Ariégeois est besogneux, monsieur, et il aime le travail bien fait."

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

SURPRISE - Coupe de France : Guingamp rejoint Rennes en finale !