Yoann Gourcuff foudroie l’OM

  • A
  • A
Yoann Gourcuff foudroie l’OM
@ REUTERS
Partagez sur :

FORME OLYMPIQUE - Le meneur de jeu de Lyon a offert la victoire à son équipe, dimanche (1-0), contre Marseille, en match de clôture de la 11e journée de Ligue 1.

Il ne lui manquait qu’un but dans un match de gala pour signer définitivement son retour. C’est chose faite. Yoann Gourcuff, déjà auteur d’un doublé, dimanche dernier, face à Montpellier (5-1), a inscrit le seul but de la rencontre au sommet de la 11e journée de Ligue 1 entre les deux Olympiques, lyonnais et de Marseille. Dangereux d’abord sur coups de pied arrêtés, le meneur de jeu de l’OL a illuminé de sa classe une rencontre longtemps fermée. Parfaitement décalé sur le côté droit de la surface de réparation, le n°8 lyonnais a effacé Giannelli Imbula d’un maître crochet du droit, derrière son pied d'appui, avant d’expédier une frappe limpide sous la barre transversale de Steve Mandanda (1-0, 66e). L’OM de Marcelo Bielsa était à terre et ne s’en relèvera pas.

Gourcuff inscrit le seul but de la rencontre :



L’OM bute sur Lopes. Cette défaite, la deuxième de la saison pour l’OM, est cruelle. Car les Marseillais se sont créés les meilleures occasions. Ce fut d’abord André Ayew qui inquiéta Anthony Lopes sur une frappe croisée en première période (26e). Mais c’est surtout en seconde période, bien plus ouverte, que la pression olympienne se fit la plus forte. Le portier rhodanien fut à nouveau à la parade devant Ayew, d’une magnifique intervention du pied (61e). Quelques minutes plus tôt, c’est son poteau gauche qui vint à se rescousse sur une frappe de Mendy, seul aux six mètres (56e). Enfin, l'OM aurait pu bénéficier d'un penalty pour un coup d'épaule de Samuel Umtiti sur Florian Thauvin (77e). Les deux principales armes offensives de l’OM, Dimitri Payet et André-Pierre Gignac, n’ont elles pas été à la fête. Le meilleur buteur du championnat (10 buts), toujours aussi volontaire, a été sevré de bons ballons.

L’OL dans la course ? Battu par une équipe de l'OL solide, l’OM ne compte plus que quatre longueurs d’avance sur son dauphin, le PSG, vainqueur samedi de Bordeaux (3-0). L’OL, qui a fêté Gourcuff comme il se doit lors de son remplacement par Steed Malbranque (85e), peut également se réjouir de son classement ce dimanche soir.

L’équipe d’Hubert Fournier, qui ne comptait que 3 points après quatre journées, grimpe sur le podium, à une longueur seulement du PSG et à cinq de l'OM. Et si la lutte à deux qui se dessinait entre le PSG et l’OM se déroulait finalement à trois ? Avec un Gourcuff à son niveau bordelais comme il l’est actuellement, tout est possible.