Le PSG retrouve le sommet

  • A
  • A
Le PSG retrouve le sommet
@ MAXPPP
Partagez sur :

EN UN CLIC - Après sa victoire (4-1) sur Ajaccio, Paris retrouve sa première place.

Paris, grand gagnant. Après les faux pas de tous ses concurrents directs, le club de la capitale n’a pas loupé une belle occasion de reprendre de l’avance en tête du championnat en dominant Ajaccio (4-1). En revanche, la Ligue des champions s’éloigne pour Marseille, battu sur sa pelouse par Toulouse (1-0), et pour Lyon, défait (2-0) à Nancy.

Le geste technique. Depuis plusieurs semaines, Jérémy Ménez joue un très beau football. Dimanche après-midi, il a encore prouvé qu’il avait de grandes qualités techniques. Bien servi par Javier Pastore, auteur lui aussi d’un très bon match, l’ancien joueur de la Roma a parfaitement ajusté le gardien mexicain, Guillermo Ochoa. Contrôle, frappe enroulée, tout y est. Bref, le geste parfait.

Ménez enroule sa frappe et double la mise :

Le loser : Gameiro. Il n’a pas joué et c’est bien là le problème. Pour la première fois de la saison, Carlo Ancelotti a décidé de ne pas faire entrer son attaquant de pointe. La faute à un Guillaume Hoarau qui enchaîne les bons matches (il a marqué son 4e but en trois matches) et à une mauvaise passe personnelle. Après un bon début de saison, l’ancien Lorientais est en train de tout perdre : sa place au PSG et peut-être sa place pour le prochain Euro…

La pensée du jour. "Il s'avère qu'on a de jeunes joueurs, ce sont des enfants, talentueux, avec des situations incroyablement favorables, à tout point de vue, parce qu'ils ont la gloire, ils ont l'argent, ils sont tous très beaux, évidemment. Mais après pour ce qui est de la maîtrise de leurs possibilités, de leur propre engagement moral, physique, soit individuel, soit collectif, on peut progresser..." La phrase est signée Jean-Michel Aulas, dimanche après-midi. Après la défaite de son équipe (2-0) à Nancy, il a voulu montrer à son groupe qu’il était capable de les soutenir, tout en les piquant au vif. Du JMA dans toute sa splendeur.

La cacahuète. A 32 ans, Sidney Govou a montré qu’il était encore capable des plus beaux gestes techniques. Son équipe, Evian, a créé la surprise sur la pelouse de Saint-Etienne (2-0). Si l’ancien Lyonnais n’a pas marqué, c’est à cause d’un excellent Ruffier dans les buts stéphanois. A l’heure de jeu, Govou a pourtant allumé une mèche qui aurait très bien pu finir sa course dans les filets…

La praline de Sidney Govou (à partir de 2’05) :

Tous les résultats de la 26 journée :

PSG - Ajaccio : 4-1
 Lorient - Rennes : 0-2
 Caen - Brest : 0-0
 Marseille - Toulouse : 0-1
 Dijon - Montpellier : 1-1
 Nancy - Lyon : 2-0
 Sochaux - Valenciennes : 1-1
 Lille - Auxerre : 2-2
 Saint-Etienne - Evian : 0-2
 Bordeaux - Nice : 1-2

>>> Retrouvez ici le classement de Ligue 1

* Retrouvez la Bible d'Europe1.fr en short