Le PSG passe mais ne brille pas

  • A
  • A
Le PSG passe mais ne brille pas
@ REUTERS
Partagez sur :

FOOT - Grâce à un match nul (1-1) face à Valence, les Parisiens verront les quarts de finale.

L'info. Les fans du PSG attendaient ce moment depuis plus de 18 ans. Grâce à un match nul (1-1) face à Valence mercredi soir, les hommes de Carlo Ancelotti retrouvent les quarts de finale de la Ligue des champions, une première depuis 1995. Après un match globalement ennuyeux, les Parisiens se sont réveillés au bon moment pour assurer l'essentiel. Grâce à leur victoire (2-1) au match aller et à l'égalisation d'Ezequiel Lavezzi, le club de la capitale se hisse dans le top 8 européen. Pour connaître son prochain adversaire, il faudra attendre le tirage au sort du 15 mars.

Matuidi

Celui qui a bien mérité sa douche : Matuidi. Le jeune international tricolore a été encore impressionnant, mercredi soir au Parc des Princes. Placement, solidité, sûreté d'intervention, vision du jeu, Matuidi a fait mal dans la récupération aux Valencians. Dans une première mi-temps très terne du PSG, il a totalement surclassé ses partenaires. Impérial également dans ses relances, il a été de loin le meilleur parisien de la rencontre.

La praline du soir signée Jonas. Paris n'aura pas vraiment été inquiété par les éléments offensifs adverses, les Soldado, Jonas et Feghouli. Soldado, meilleur buteur espagnol depuis la dernière saison, était totalement étouffé par un Thiago Silva très rassurant pour son retour après deux mois d'absence sur blessure. Seule vértiable erreur de la défense parisienne, à la 55e minute. Un peu de laisser-aller et une frappe surpuissante du Brésilien Jonas (à partir de 3'02).

Lavezzi-2

Paris peut dire merci à Lavezzi. Après le but de Jonas, le PSG n'était pas très bien embarqué dans cette rencontre. Comme à l'aller, Ezequiel Lavezzi a filé un gros coup de pouce à son équipe. Après avoir beaucoup combiné avec ses milieux de terrain, l'ex-idole du Napoli a fini par être récompensé. Très bien servi par Kévin Gameiro, entré dix minutes plus tôt, Lavezzi ne s'est pas gêné pour finir le travail sur un contre un peu heureux. En égalisant mercredi soir, l'Argentin a inscrit son 5e but en sept matches en Ligue des champions, devenant au passage le 2e meilleur buteur de l'histoire du club dans la compétition derrière Georges Weah.



Ibrahimovic

Finalement, Ibrahimovic était là. Contrairement à ce qui avait été pressenti, Zlatan Ibrahimovic, suspendu après son carton rouge reçu lors du match aller, était bien au Parc des Princes pour assister à la qualification de son équipe. L'attaquant suédois devrait retrouver la Ligue des champions, mais seulement au match retour des quarts de finale.