Le PSG a mis les choses au point

  • A
  • A
Le PSG a mis les choses au point
@ REUTERS
Partagez sur :

STATS EXPRESS - Le PSG s’est imposé (2-0) face à l’OM dans le "Classico" français et revient à un point de Marseille au classement.

Cette fois, Paris a bel et bien trouvé son rythme. Déjà qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions, le PSG s’est offert le premier "Classique" de la saison, en battant Marseille (2-0) dimanche soir au Parc des Princes. Retour en chiffres sur cette domination parisienne.

>> LIRE AUSSI - Le PSG s'impose (2-0) face à l'OM

Lucas-PSG-OM

© REUTERS

8. Grâce à des buts de Lucas et d’Edinson Cavani (à voir ici en vidéo), les joueurs de la capitale ont enchaîné un 8e match sans défaite face au grand rival marseillais (7 victoires et 1 match nul). Pour trouver trace d’un revers parisien face à l’Olympique de Marseille, il faut remonter au 27 novembre 2011 (défaite 3-0 des Parisiens au Stade Vélodrome). Sur les huit dernières rencontres, les joueurs du PSG ont une constante : ils ont marqué deux buts à chaque fois.

6. Le Brésilien Lucas Moura et l’Uruguayen Edinson Cavani ont inscrit leur sixième but en Ligue 1. Ils deviennent co-meilleurs buteurs parisiens depuis le début du championnat (avec un but d’avance sur Zlatan Ibrahimovic). Si Cavani, alias "el Matador" (le tueur), a encore beaucoup vendangé dimanche soir au Parc des Princes, il signe tout de même sa meilleure série depuis son arrivée dans la capitale.



100. Indisponible depuis 7 semaines, l’attaquant parisien Zlatan Ibrahimovic a effectué son grand retour, dimanche soir. Entré à 20 minutes de la fin, l’international suédois a fêté son 100e match sous le maillot du PSG. Il affole tous les compteurs depuis son arrivée. Il déjà marqué 83 buts et délivré 28 passes décisives.

zlatancrie_scalewidth_906

© Zlatan Ibrahimovic a disputé son 100e match avec le PSG. (REUTERS)

1. Si les joueurs marseillais ont fini par s’incliner, ils ont vraiment bougé leurs adversaires. La preuve avec cette statistique qui en dit long sur le jeu phocéen produit dimanche soir : c’est la première fois depuis le 6 octobre 2013 que Paris est dominé au niveau de la possession (47% pour le PSG). Alors que Marseille a joué à 10 contre 11 pendant plus de 31 minutes…



Gignac

© REUTERS

1. Dominer n’est pas gagner. Dimanche soir, l’OM s’est encore heurté à la véracité de ce dicton. Pourtant en confiance actuellement, l’attaquant marseillais André-Pierre Gignac a été trop maladroit devant le but. "APG" n’a cadré qu’une seul de ses cinq tentatives. Au total, Marseille n’a réussi à cadrer que 2 de ses 17 frappes. Trop peu pour espérer tromper Salvatore Sirigu…