La sanction de M'Vila, "une injustice"

  • A
  • A
La sanction de M'Vila, "une injustice"
Guy Roux : "on se tire une balle dans le pied" avec une telle sanction.
Partagez sur :

FOOT - Guy Roux trouve que la sanction de Yann M'Vila est disproportionnée.

Jeudi soir, la Fédération française de football a frappé fort contre les "fêtards". Pour une virée en boite de nuit en plein rassemblement de l'équipe de France Espoirs dans la nuit du 13 au 14 octobre, Yann M'Vila ne pourra plus être sélectionné en équipes nationales avant le 1er juillet 2014. Pour ses camarades, Chris Mavinga, Wissam Ben Yedder, Antoine Griezmann et Mbaye Niang, plus de maillot bleu avant le 31 décembre 2013. Guy Roux trouve la sanction totalement disproportionnée. 

"On se tire une balle dans le pied"

"Ce qui me choque profondément, c'est l’injustice qu'on fait à M'Vila", a déclaré Guy Roux sur Europe 1 juste après l'annonce des sanctions. "Il avait commis une petite faute en ne tapant pas la main de l'entraîneur et des joueurs à l'Euro (lors du quart de finale contre l'Espagne). Et là sous prétexte qu'on fait une addition, on lui met sept mois de plus que ses camarades. Donc il y a une injustice".

"C'est pas en remontant le peuple contre ce joueur que ça va donner un résultat", poursuit Guy Roux sur Europe 1. "De plus, on se tire peut-être une balle dans le pied parce que s'il s'achète une conduite, et qu'il devient le meilleur milieu de terrain de France ou, si, d'ici là, il joue dans un très grand club et qu'il gagne la Ligue des champions en ayant pas le droit de jouer en Coupe du monde si on y va, on aura l'air fin". Avec cette sanction, Yann M'Vila est d'ores et déjà privé de Coupe du monde 2014 au Brésil.

>>> A LIRE : Sanctions exemplaires pour M'Vila et les "fêtards"