Des Bleus de gala s'offrent le Portugal

  • A
  • A
Des Bleus de gala s'offrent le Portugal
@ REUTERS
1275 partages

LA CONFIRMATION - La France s'est imposée (2-1) face au Portugal, samedi soir au Stade de France en match amical.

On avait laissé les Bleus sur un sentiment mitigé le mois dernier. Après une victoire convaincante (1-0) face à l'Espagne, les hommes de Didier Deschamps avaient un peu déjoué en Serbie (1-1). Samedi soir, les Français ont régalé les spectateurs du Stade de France en battant le Portugal (2-1). Dans un match très rythmé, les Bleus eu le mérite de bien gérer leurs temps faibles pour conserver leur avantage. 

Un départ canon. Tous les entraîneurs rêvent de ce genre de début de match. Dès la 3e minute de jeu, sur le premier débordement côté gauche d'Antoine Griezmann, Karim Benzema a ouvert le score, profitant d'une frappe contrée de Bacary Sagna.

Griezmann

© REUTERS

Griezmann dans tous les bons coups. Après le forfait de Franck Ribéry, Antoine Griezmann s'est révélé être beaucoup plus qu'une doublure de luxe lors de la Coupe du monde au Brésil. A chaque match, il s'impose un peu plus au sein de cette équipe de France. Très remuant sur son côté gauche, il a notamment très bien combiné avec Karim Benzema.

Benzema sait aussi passer. Comme il le fait au Real Madrid, Karim Benzema est aussi à l'aise dans le rôle du buteur que dans celui du passeur. Samedi soir, il a confirmé cet altruisme. A la 69e minute, sur un très bon débordement côté gauche de Patrice Evra, "la Benz" se retrouve en très bonne position, dans la surface de réparation. Mais au lieu de chercher le doublé, Benzema préfère décaler intelligemment Paul Pogba. D'un plat du pied parfait, le joueur de la Juve n'a laissé aucune chance à Rui Patricio.

Ronaldo n'aura pas trop pesé. On attendait avec impatience le duel entre les deux madrilènes, Karim Benzema et Cristiano Ronaldo. Mais cette opposition a vite tourné à l'avantage du Français. Souvent esseulé, le Portugais n'a jamais trouvé la solution. Il aurait pu égaliser d'une très belle tête à la 51e minute mais Steve Mandanda s'est parfaitement interposé.