Aulas suspendu deux matches pour avoir critiqué l'arbitre

  • A
  • A
Aulas suspendu deux matches pour avoir critiqué l'arbitre
@ AFP
Partagez sur :

TU NE TWITTERAS PLUS, MON FILS - Le président de l'Olympique lyonnais Jean-Michel Aulas a été suspendu deux matches pour avoir critiqué l'arbitre après le match OL-PSG. 

Le Conseil national de l'éthique de la Fédération française de football (FFF) a infligé une suspension de deux matches ferme de toute fonction officielle au président de l'Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas après ses critiques contre l'arbitrage.

Aulas n'assistera pas aux matches contre Reims et Evian. Cette sanction prendra effet à partir du lundi 20 avril. Jean-Michel Aulas sera donc suspendu pour deux matchs de Ligue 1, à Reims le 24 avril (34e journée) puis contre Evian le 2 mai (35e journée). Après le match OL-PSG du 8 février (1-1), le "boss" de l'OL avait critiqué l'arbitrage de Clément Turpin, sur Twitter et à la télévision, lui reprochant d'avoir oublié deux penalties pour Lyon, de ne pas avoir expulsé Cavani et surtout d'avoir fait retirer le penalty d'Ibrahimovic repoussé par Anthony Lopes.



"Un arbitrage favorable à Paris". Le soir même, Jean-Michel Aulas avait largement critiqué l'homme en noir. "L'arbitrage de Turpin a été favorable à Paris sur ces coups-là", avait-il estimé le lendemain sur RMC. Une autre série de tweets du président lyonnais, très actif sur le réseau social, avait également provoqué en février la colère des dirigeants de Saint-Etienne, qui avaient déploré dans un communiqué "que Jean-Michel Aulas provoque, depuis plusieurs semaines, les supporters du club par des tweets insultants ou déplacés".

La défense d'Aulas. "Sur Twitter je joue mon rôle de président", a expliqué Jean-Michel Aulas fin février. "J'essaie de mettre mon équipe dans les meilleures dispositions. Cela signifie défendre l'équipe, protéger les supporters et parfois remettre à leur place ceux qui m'insultent. Je suis parfois ironique, je fais de l'humour, mais je ne suis jamais insultant".

>> A LIRE AUSSI - Aulas et le "petit" Labrune, l'autre choc d'OM-PSG

>> A LIRE AUSSI - Aulas, serial twitteur, est dans le collimateur 

>> A LIRE AUSSI - Aulas dézingue l'arbitrage après OL-PSG