Gomis entendu comme témoin assisté

  • A
  • A
Gomis entendu comme témoin assisté
@ REUTERS
Partagez sur :

Le footballeur lyonnais n'a pas été mis en examen dans une affaire de viol présumé.

Après l'affaire Brandao qui avait secoué Marseille en mars 2011, place à l'affaire Gomis ? Le joueur de Lyon est en tout cas mis en cause par une jeune femme pour viol en réunion. Présenté à un juge d'instruction lyonnais, il n'a finalement pas été mis en examen vendredi. Europe1.fr fait le point.

Qui est concerné ? Bafétimbi Gomis et Yohan Benalouane. Respectivement joueurs de Lyon et de Cesena, en Italie, les deux joueurs sont devenus amis lors de leur passage commun à Saint-Etienne entre 2007 et 2009. Gomis est international français depuis 2008, Benalouane joue pour la sélection tunisienne depuis 2010.

Que leur est-il reproché ? D'avoir violé une femme de 38 ans qu'ils connaissaient au cours d'une soirée "festive" mais "pas fortement alcoolisée" chez "Bafé" Gomis dans la nuit de mardi à mercredi. Elle a expliqué aux policiers avoir refusé une relation sexuelle avant d'y être contrainte par le joueur lyonnais et son ami. La femme, qui travaille dans l'événementiel, voulait monter une entreprise et pensait que cette soirée était professionnelle et pourrait lui permettre de collaborer avec les deux footballeurs, arguant d'une "contrainte morale" et non physique. Les deux joueurs, eux font état eux d'une relation consentie et estiment que si elle les a accompagnés, c'était en toute connaissance de cause.

Où en est l'affaire sur le plan judiciaire ? Les deux footballeurs ont passé plus de 36 heures en garde à vue. Ils ont été entendus en tant que témoin assisté mais n'ont finalement pas été en examen, contrairement aux attentes. Le procureur avait requis la remise en liberté sous contrôle judiciaire des deux footballeurs. Selon Lyon Capital, la police disposerait "d'un certain nombre d'éléments matériels probants". Des confrontations ont eu lieu jeudi et vendredi. Il "n'a été jamais fait état de violences" physiques mais il faut vérifier qu'il n'y ait pas eu de "contraintes morales, psychologiques" par exemple, avait précisé la même source. Selon Radio France, la scène d'agression présumée aurait été filmée avec le téléphone portable d'un des deux joueurs et les policiers seraient en possession de l'enregistrement.

Que répond Gomis ? Bafétimbi Gomis est rapidement sorti de son silence, dès l'annonce des accusations portées contre lui. Vers 13 heures mercredi, le footballeur de 26 ans a "démenti formellement les accusations qui sont portées contre moi" sur ses comptes Twitter et Facebook. Il a également pu compter sur le soutien de son club, qui l'a défendu dans un communiqué officiel. "M. Gomis a été placé sous statut de témoin assisté. Il n'a pas été mis en examen. Il n'y a aucune mesure de contrainte contre lui. Cela va permettre à l'enquête de continuer sereinement et à la présomption d'innocence de M. Gomis de trouver pleinement application", a déclaré vendredi à la presse l'avocat du footballeur, Me Jean-Félix Luciani.

Qu'en pensent les supporters ? Ils n'y croient pas. Apprécié sur les bords du Rhône, l'international français fait l'unanimité chez les supporters de l'OL. "Je n'y crois pas tellement. Tout le monde le connaît, c'est un gars tranquille. Il n'a jamais eu de problème", pense l'un d'entre eux au micro d'Europe 1. "Je ne crois pas qu'il soit capable de faire une chose pareille", défend un autre. "Je me dis qu'elle était consentante. C'est juste du chantage parce que c'est une star et qu'elle pourra se faire un peu d'argent derrière", tranche même un autre, certain de l'innocence de Gomis.