France Espoirs : le retour en grâce d'Imbula

  • A
  • A
France Espoirs : le retour en grâce d'Imbula
@ REUTERS
Partagez sur :

BLEUETS - Le joueur de l'OM figure dans la liste de Pierre Mankowski, qui défiera en barrages la Suède.

Après André-Pierre Gignac et Dimitri Payet chez les A, un autre Marseillais fait son retour en équipe de France. Giannelli Imbula figure en effet dans la liste des Espoirs qui affronteront les 10 et 14 octobre prochains la Suède, en barrages de l’Euro 2015. Le joueur passé par Guingamp revient après quasiment un an d’absence.

"Imbulard" a dégonflé. En l’espace d’un an, Imbula a quasiment tout connu, et ce, à seulement 22 ans. Élu meilleur joueur de Ligue 2 avec l’En Avant Guingamp en mai 2013, porté aux nus pour ses débuts à l’OM après deux mois exceptionnels - son nom circulait même chez les Bleus -, Imbula a par la suite très mal géré cette ascension fulgurante, au point d’être surnommé "Imbulard" dans le vestiaire olympien.

Et c’est à partir de ce moment-là que la machine s’est grippée. Méconnaissable en club, auteur de sautes d’humeur en sélection chez les Espoirs, Imbula a été écarté de la sélection par l’entraîneur de l’époque, Willy Sagnol, pour un geste d'énervement sur un kiné. Rongeant son frein toute la saison passée, le joueur originaire de Vilvoorde en Belgique s'est remis au travail.

Renaissance. Avec l’arrivée de Marcelo Bielsa, Imbula s’est refait une santé, sur et en dehors des terrains, pour devenir quasiment incontournable à l’OM. "Gianneli Imbula, c’est avant tout un choix sportif", avance le sélectionneur des Bleuets Pierre Mankowski, au micro d'Europe 1. "Il est très bien, je l’ai observé à plusieurs reprises avec Marseille."

Quid de son caractère jugé désinvolte par son prédécesseur ? "Nous nous sommes rencontrés, nous avons discuté un peu, il a certainement fait une erreur de jeunesse ponctuelle, maintenant il ne va pas traîner ça toute sa vie",  tempère le coach tricolore. "Mais comme les autres, il doit être exemplaire quand il porte le maillot de l’équipe de France."

Premières pour Fekir et Mendy. Outre le retour - attendu - d’Imbula, Pierre Mankowski a appelé de petits nouveaux, le Marseillais Benjamin Mendy et le Lyonnais Nabil Fekir. Pour le reste, le sélectionneur des Bleuets s’est appuyé sur le noyau dur qui a terminé premier des qualifications.

Le groupe des 23 :

Gardiens :  Areola (Bastia), Boucher (Toulouse), Nardi (Nancy/L2)

Défenseurs : Foulquier (Grenade/ESP), Kurzawa (Monaco), Landre (Lens), Laporte (Athletic Bilbao/ESP), Mendy (Marseille), Umtiti (Lyon), Zouma (Chelsea)

Milieux de terrain : Fekir (Lyon), Imbula (Marseille), Kondogbia (Monaco), Sanson (Montpellier), Tolisso (Lyon), Veretout (Nantes)

Attaquants : Bahebeck (PSG), Coman (Juventus Turin/ITA), Martial (Monaco), Ntep (Rennes), Thauvin (Marseille)