Les Bleuets veulent effacer les échecs du passé

  • A
  • A
Les Bleuets veulent effacer les échecs du passé
@ REUTERS
Partagez sur :

RENAISSANCE ? - Les Bleuets, qui affrontent la Suède vendredi en barrages, attendent une qualification pour l’Euro depuis huit ans.

C’est quasiment devenu une "anomalie normale". L’équipe de France Espoirs, malgré une succession de belles générations, manque régulièrement le Championnat d'Europe de sa catégorie. Huit ans que les Bleuets ne parviennent plus à se qualifier et ce, malgré la présence de joueurs qui ont fait leur preuves depuis. Et à chaque fois ou presque - en 2010, ils n’ont pas passé le "cut" des éliminatoires - la campagne s’est soldée par une élimination en barrages. Retour sur ces Espoirs déçus.

Barrages Euro 2007 : France - Israël (1-1, 0-1)

Le tirage semblait clément et la qualification à leur portée. Entraînés à l’époque par un certain René Girard, actuel entraîneur de Lille, les Bleuets étaient composés d’un mix de la génération 1984 (Mandanda, Diaby, Briand, Mavuba) et de la génération 1987 (Benzema, Nasri, Matuidi), surclassée pour l'occasion. Cette dernière avait remporté en 2004 l’Euro des moins de 17 ans. Tous les espoirs étaient donc permis.

Lassana Diarra (1280x640)

Mais face à une formation israélienne prometteuse et organisée autour de son attaquant Ben Sahar, la France a déjoué. D'abord un match nul au Stade Michel-d’Ornano à Caen, arraché dans les dernières minutes grâce à une réalisation de... Ronald Zubar. Puis une défaite à Herzliya 1-0, avec un but à la 93e minute…

Le onze contre Israël : Steve Mandanda - Albin Ebondo, Ronald Zubar, Grégory Bourillon, Jérémy Berthod - Rio Mavuba, Lassana Diarra (photo ci-dessus), Blaise Matuidi - Samir Nasri - Jimmy Briand, Yoan Gouffran.

Barrages Euro 2009 : France - Allemagne (1-1, 1-0)

Une nouvelle fois qualifiés pour les barrages après un parcours délicat en phase de groupes, les Bleuets ont hérité du pire tirage avec l’Allemagne et sa génération dorée. Manuel Neuer, Benedikt Höwedes, Mesut Özil, Toni Kroos, Sami Khedira ou encore Marko Marin,  la formation emmenée par Dieter Eilts avait de quoi intimider. Et pourtant, les Français ont été à deux doigts de créer l’exploit. Un match nul à Magdebourg grâce à une réalisation de Younès Kaboul avait bien lancé l’équipe emmenée par Loïc Rémy, Jérémy Ménez, Mathieu Coutadeur ou encore Moussa Sissoko.

Mais un but du défenseur Benedikt Höwedes dans les arrêts de jeu (90e) a été fatal aux p’tits Bleus (0-1). Les Allemands, sur leur lancée, remportèrent l’Euro avec notamment une magnifique victoire 4-0 en finale face à l’Angleterre. Une époque où Mesut Özil savait encore changer le cours d’un match…

Le onze contre l’Allemagne : Rémy Riou - Charles N’Zogbia, Habib Bellaïd, Younès Kaboul, Mouhamadou Dabo - Anthony Mounier, Moussa Sissoko, Mathieu Coutadeur, Jérémy Ménez  -Loïc Rémy.

Barrages Euro 2013 : France – Norvège (1-0, 3-5)

Tout avait pourtant bien débuté… Composée essentiellement de la génération 91, vice-championne d’Europe U17, championne d’Europe U19 et demi-finaliste du Mondial U20, cette équipe de France Espoirs devait passer sans encombre face à la Norvège. Les Bleuets avaient d’ailleurs remporté le premier match au Havre (1-0, but de Raphaël Varane), sans forcer son talent.

Mais entre les deux matches, certains joueurs ont eu la "bonne idée" de prendre un taxi depuis le Havre, direction la capitale et une soirée endiablée en boîte de nuit. L’affaire sort dans la presse, les joueurs incriminés (Chris Mavinga (photo ci-dessous), Yann M’Vila, Wissam Ben Yedder, Mbaye Niang et Antoine Griezmann) ne sont pas sanctionnés sur le moment et disputent le match retour en Norvège, pour les "responsabiliser".

Mavinga avec les Bleuets (1280x640)

Résultat, les Bleuets réalisent peut-être là le pire match de leur histoire. Un naufrage individuel et collectif (5-3) et c’est toute l’organisation et la gestion des Espoirs qui est remis en cause. Les 5 "fêtards" ont été lourdement sanctionnés et la Fédération a entrepris un long travail de réhabilitation et d’amélioration de l’image d’une équipe de France Espoirs.

Le onze contre la Norvège : Ali Ahamada - Sébastien Corchia, Raphaël Varane, Eliaquim Mangala, Chris Mavinga - Yann M’Vila, Joshua Guilavogui, Vincent Pajot - Rémy Cabella, Alexandre Lacazette, Anthony Knockaert.