Kiev-Guingamp : les supporters du Dynamo voulaient en découdre

  • A
  • A
Kiev-Guingamp : les supporters du Dynamo voulaient en découdre
@ Capture d'écran W9
Partagez sur :

LIGUE EUROPA - Des incidents en tribunes pendant le 16e de finale entre le Dynamo Kiev et Guingamp ont provoqué l'interruption du match durant une dizaine de minutes.

La rencontre des 16e de finale de Ligue Europa entre le Dynamo Kiev et Guingamp, jeudi soir, s'est déroulée sous haute tension. Le match a ainsi été interrompu une dizaine de minutes à cause de débordements en tribunes. A la 77e minute de jeu, alors que le Dynamo menait au score (3-1), des supporters du club ukrainien ont commencé à envahir le terrain. L'arbitre a alors renvoyé les deux équipes aux vestiaires, avant de faire reprendre la partie jusqu'à son terme. Le Dynamo Kiev s'est au final qualifié pour les 8e de finale de la Ligue Europa grâce à sa victoire au match retour (3-1).

Aucun supporter français blessé. Selon nos informations, les fans du Dynamo ont pénétré sur la pelouse pour tenter d'en découdre avec la vingtaine de supporters français qui avaient effectué le déplacement dans la capitale ukrainienne. Joint au téléphone par Europe 1, un des supporters de l'En Avant Guingamp a expliqué avoir été immédiatement évacué en dehors de l'enceinte par les forces de l'ordre. Les fans bretons ont ensuite été reconduits à leur hôtel dans les véhicules de la police ukrainienne. Aucun supporter français n'a été blessé.



Des incidents récurrents en Ukraine. Le gardien du Dynamo Kiev, Shovkoskiy, est même allé à la rencontre des fans pour tenter de les raisonner. Ces incidents en tribune ne sont pas les premiers en Ukraine, dans un contexte sécuritaire et politique extrêmement délicat. En décembre dernier, des fans de l'AS Saint-Etienne avaient été agressés en marge du match contre Dniepropetrovsk, au premier tour de la Ligue Europa. Onze Stéphanois avaient été blessés, dont certains à coup de couteau. L'En Avant Guingamp avait déconseillé à ses supporters d'effectuer le déplacement à Kiev, jugeant le match à hauts risques.

>> LIRE AUSSI : La belle histoire de Guingamp prend fin

>> LIRE AUSSI : Le périlleux déplacement des supporters de Guingamp à Kiev.