David Luiz : "On y a toujours cru"

  • A
  • A
David Luiz : "On y a toujours cru"
@ IAN KINGTON / AFP
Partagez sur :

EXPLOIT - En arrachant un match nul au terme des prolongations face à Chelsea (2-2), le PSG se qualifie pour les quarts de finale.

La joie est à la hauteur de la performance réalisée par les joueurs parisiens ce soir. Les hommes de Laurent Blanc ont écrit une des plus belles pages de l'histoire récente du PSG obtenant un match nul (2-2) à Stamford Bridge qui a le goût de la victoire. Thiago Silva et les siens sont désormais qualifiés pour la suite de la compétition, et ce malgré l'exclusion précoce de Zlatan Ibrahimovic.

David Luiz loue l'état d'esprit des ses équipiers. L'occasion pour David Luiz, l'un des héros du jour puisqu'il a inscrit le premier but parisien, de laisser éclater sa joie au micro de Canal + au sortir du match : "Je suis tellement heureux,  c'était difficile de perdre Ibra dès la première mi-temps. On a montré du caractère en continuant à jouer au football et en conservant la balle. Ils ont marqué en premier, à chaque fois on s'est regardés dans les yeux les uns les autres, on y a toujours cru." Un état d'esprit irréprochable, qui rassure les observateurs du foot français, critiques vis-à-vis de l'attitude jugée parfois nonchalante des joueurs parisiens.  "C’est cette envie qui nous a permis d'égaliser, sans parler du soutien incroyable de nos 2.000 supporters qui se sont déplacés ce soir. On est vraiment trop heureux, c'est génial."

Thiago Silva pense pouvoir "aller au bout". L'autre sauveur brésilien du match, auteur d'un magnifique coup de tête à la 114eme minute, a vu ses déclarations d'avant match confirmées. Lui qui assurait "n'avoir jamais joué dans une équipe aussi forte" que celle du PSG actuel se réjouit du haut niveau de jeu proposé : "Félicitations à toute l'équipe. On a joué une heure et demie avec un joueur en moins. On a fait un très beau match, très costaud derrière. On a beaucoup de joueurs de qualité qui peuvent faire mal à toutes les équipes en Europe. Je pense que l'on doit seulement penser à notre jeu, si on joue de cette façon, c'est possible d'aller au bout."

Thiago-1280

© AFP IAN CURTIS

Verrati ne veut pas s'arrêter là. Marco Verrati, lui, se projette aussi dans l'avenir : "Gagner comme ça c'est joli, mais c'est seulement un huitième de finale, il reste encore beaucoup à jouer. Après, c'est sensationnel d'atteindre les quarts de cette façon. On a joué à dix tout le match et on a montré qu'on était une grande équipe, pas seulement avec le ballon mais dans les têtes aussi. Finalement, le rouge de Zlatan nous a donné encore plus envie de gagner ce match."

Laurent Blanc remporte le match des coachs. Cette victoire est aussi le plus grand succès de Laurent Blanc depuis son arrivée à la tête du club de la capitale. interrogé sur l'attitude de José Mourinho, l'entraîneur parisien a tenu à rester beau joueur, même s'il a conclu sa phrase par un sourire en coin : "C'est un entraîneur qui a sa manière de faire, c'est un petit peu arrogant avec des effets d'annonce. Il a 130 ou 140 matchs de Ligue des Champions, mais il reste un homme, il reste un entraîneur, et parfois, il perd des matchs."

blanc-mourinho

© IAN KINGTON / AFP

Le special one, qui avait de son côté lancé une guerre psychologique lors de se conférences de presse cette semaine, s'est montré très mesuré au sortir de cette défaite cuisante pour Chelsea : " On n'a pas été assez bons. L'adversaire était plus fort et a bien géré la pression du match. Parce qu'ils étaient à dix, on a eu plus la pression de gagner alors que eux n'avaient plus rien à perdre. On encaisse deux buts sur coups de pied arrêtés, c'est difficile à digérer. L'an passé, on avait perdu 3-1 à Paris et il n'y avait qu'une façon d'aborder le retour, c'était sans pression. Cette fois, le 1-1 était un résultat dangereux. On a essayé de gagner, mais après l'infériorité numérique, on s'est mis trop de pression."

>> LIRE AUSSI - Le carton rouge d'Ibrahimovic contre Chelsea

>> LIRE AUSSI - L'hommage des joueurs aux victimes du crash en Argentine

>> LIRE AUSSI - Ligue des champions, Paris est magique

>> LIRE AUSSI - Le film d'un match complètement fou en images