Coupe de la Ligue : Incidents entre supporters bastiais et policiers

  • A
  • A
Coupe de la Ligue : Incidents entre supporters bastiais et policiers
@ Capture d'écran
Partagez sur :

VIDÉO - Quelques heures avant la finale de la Coupe de la Ligue, des échauffourées ont opposé des supporters de Bastia aux forces de l'ordre.

L'INFO. La scène s’est déroulée au cœur de Paris, dans le quartier des Halles. Samedi après-midi, soit quelques heures avant la finale de la Coupe de la Ligue entre Bastia et le PSG, des échauffourées ont opposé des supporters corses aux forces de l'ordre.

           

           

      

"Je me suis vu mourir". Les quelque 200 supporters concernés ont lancé des chaises dans la fontaine des Innocents et certains se sont battus avec les gendarmes mobiles. Les incidents se sont déroulés autour d'un café, et autant dire que son personnel va avoir du boulot pour ramasser la quantité de cannettes et de résidus divers jetés devant sa porte. Des commerçants ont raconté, photos à l'appui, que des supporters bastiais avaient allumé des fumigènes. "Je me suis vu mourir", "il y avait de la fumée partout", a expliqué, visiblement très impressionné par la scène, Thierry Gottenkieny, qui tient un magasin de bonbons. "J'ai des bonbons qui ont brûlé", a-t-il déploré. Une voiture en stationnement a été incendiée. Les pompiers sont intervenus et ont rapidement éteint le feu.

"Quinze gendarmes ont été très légèrement blessés". Les forces de l’ordre ont dû faire usage de de gaz lacrymogènes pour calmer les supporters corses, qui ont ensuite pris la route vers le stade de France, où le coup d’envoi du match sera donné ce soir à 21 heures. "Quinze gendarmes ont été très légèrement blessés. L'un d'entre eux a reçu une canette sur la tête, deux autres ont été heurtés par des pierres au niveau des jambes et les autres souffrent de traumatismes sonores", a précisé une source proche du dossier. Selon la même source, ces incidents n'ont pas donné lieu à des interpellations. Mais un peu plus tard,  neuf supporters ont été interpelés au Stade de France : deux bastiais pour avoir pris à partie des stadiers et sept supporters parisiens ayant pris à partie des touristes italiens.