Comment le PSG doit faire pour marquer contre Monaco

  • A
  • A
Comment le PSG doit faire pour marquer contre Monaco
@ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

C’EST CADEAU - Incapable de trouver la faille dimanche soir à Monaco, les Parisiens auront une nouvelle opportunité, mercredi en demi-finale de la Coupe de France. 

"Il y a des jours où tu peux rester des heures à massacrer l’adversaire sans jamais marquer". L’aveu de Marquinhos, à l’issue du match nul (0-0) entre le PSG et Monaco, dimanche soir, en dit long sur l’impuissance parisienne face à la défense de l’ASM. Mercredi soir, les hommes de Laurent Blanc vont recroiser la route des Monégasques, en quarts de finale de la Coupe de France cette fois. Et comme ils n’arrivent pas à concrétiser leurs occasions, nous nous proposons de les aider. Voici quelques conseils pour les joueurs du PSG.

Pastore-640

© AFP

Faut-il conserver la même tactique ? Si on écoute Laurent Blanc après cette nouvelle occasion manquée de prendre les rênes du championnat de France, pas sûr que le coach parisien veuille tout changer, mercredi soir (21h) au Parc des Princes. "Le contenu du match est plutôt bon et on s’est créé beaucoup d’occasions", a-t-il lâché en conférence de presse d’après-match. Comprenez : "tout va bien, on continue". "Ça va forcément finir par rentrer avec des attaquants de ce calibre", nous confie Pierre-Alain Frau, ancien attaquant du PSG.

Laurent Blanc doit-il changer des joueurs en attaque ? Avec les absences de Zlatan Ibrahimovic et de Lucas, Laurent Blanc n’a pas vraiment 36 choix devant lui. "Je ne suis pas vraiment sûr que titulariser Jean-Christophe Bahebeck soit la bonne solution", estime PAF, auteur de 7 buts en 49 matches à Paris (Pierre-Alain Frau a joué deux saisons à Paris entre 2006 et 2008, ndlr).

En toile de fond, les nombreux reproches adressés à Ezequiel Lavezzi et Edinson Cavani, toujours en panne devant le but. "Je pense qu’il faut leur foutre un peu la paix", s’emporte Frau. "Ils donnent tellement à l’équipe que c’est dur de leur reprocher leur manque de lucidité dans le dernier geste". Et d’en rajouter une couche : "ce n’est pas un problème d’hommes, plus un souci de réussite".

Subasic

© PATRIK STOLLARZ / AFP

Comment tromper Subasic ? L’autre problème des Parisiens, mercredi soir, s’appelle Danijel Subasic. Encore excellent dimanche soir, le gardien croate a dégoûté les attaquants du PSG. "Pouvoir rééditer de telles performances aussi bien en championnat qu’en Ligue des champions, ce n’est pas donné à tous les gardiens de but", s’enthousiaste Guillaume Warmuz, ancien gardien de l’AS Monaco (37 matches joués entre 2005 et 2007, ndlr).

"Posséder un gardien de but aussi performant, c’est forcément très contagieux pour le reste de l’équipe", nous raconte l’ancien portier international. Les défenseurs qui sont devant lui sont beaucoup plus sereins". Si Guillaume Warmuz est épaté par l’envergure de Subasic, il a peut-être décelé une faille. "Un gardien aussi grand (Subasic mesure 1,91 m, ndlr) a plus de mal à aller au sol". Si Cavani, Lavezzi ou Pastore nous lisent – on peut leur offrir une version en espagnol – un seul conseil, frappez à ras-de-terre. 

>> LIRE AUSSI - PSG : 0-0 à Monaco, bon ou mauvais point ?

>> LIRE AUSSI - Le PSG n'y arrive toujours pas contre Monaco