CdF : Lorient et Nice, mauvais élèves de la Ligue 1

  • A
  • A
CdF : Lorient et Nice, mauvais élèves de la Ligue 1
@ CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Partagez sur :

PETITS CONTRE GROS - Nice et Lorient ont été éliminés par Valenciennes (L2) et Avranches (Nat), en 32e de la Coupe de France de Foot.

Surclassés. Nice et Lorient, éliminés par Valenciennes (L2) et Avranches (Nat), ont été les deux seules équipes de Ligue 1 à mordre la poussière lors des premières rencontres des 32e de finale de la Coupe de France, disputées samedi.

>> LIRE AUSSI - Ligue 1 : accord trouvé entre Ben Arfa et Nice

Tristesse. Pour leur part, les Niçois ont livré une prestation d'une grande tristesse, échouant à dominer le 10e de L2 au stade du Hainaut (2-0). Souvent battus dans les duels, les Azuréens se sont également montrés bien trop brouillon devant les buts nordiques pour inquiéter leurs adversaires. Le constat est tout aussi accablant pour Lorient, terrassé en seconde période par Avranches (1-0), l'un des plus petits budgets de National. Déjà en difficulté en championnat (15e), les Merlus ont pris un sacré coup derrière la tête au moment d'entamer l'année 2015.

Les autres font le job. Les autres clubs professionnels, tous confrontés à des amateurs, ont eux évité le piège. Nantes s'est débarrassé sans ménagement du Club Franciscain, attraction du week-end (4-0). Arrivés de Martinique mardi, les Antillais sont apparus dépassés à La Beaujoire même s'ils n'ont pas démérité, se procurant plusieurs occasions. Reims a également quelque peu tremblé après s'être fait rejoindre au score par le "Petit Poucet" officiel de la compétition, Saint-Maur Lusitanos. Mais Charbonnier et De Préville ont dans la foulée rétabli l'ordre côté champenois (3-1).

C'est surtout Evian/Thonon, 18e de L1, qui est passé tout près de l'humiliation contre Bobigny (3-0). Sur une pelouse à la limite du praticable, les Haut-Savoyards ont attendu la 66e minute pour trouver l'ouverture par Camus après avoir longtemps buté sur des Franciliens héroïques. Nielsen et Wass ont ensuite définitivement enterré les espoirs des amateurs.