Ballon d'Or : Ronaldo a-t-il assommé Ribéry ?

  • A
  • A
Ballon d'Or : Ronaldo a-t-il assommé Ribéry ?
@ Montage REUTERS
Partagez sur :

LA POLEMIQUE - La course au Ballon d'Or a été relancée par les matches de barrages au Mondial.

Les barrages pour la Coupe du monde 2014 mais aussi la Fifa, en repoussant la fin des votes du 15 au 26 novembre, ont totalement relancé la course au Ballon d'Or. Si Lionel Messi, blessé, semble (un peu) hors course, le Portugais Cristiano Ronaldo, auteur de quatre buts en deux matches avec le Portugal contre la Suède, a peut-être réduit son retard sur Franck Ribéry. Voire mieux... A raison ?

OUI : "c'est l'année de CR7"

Victor DHOLLANDE-MONNIER, de la rédaction d'Europe1.fr

19.11.Foot.Cristiano.Ronaldo.Portugal.Reuters.930.620

© REUTERS

"Le Portugal ne s'est pas qualifié pour la Coupe du monde. En inscrivant les quatre buts de son équipe dans les deux matches de barrage contre la Suède (1-0, 3-2), c'est Cristiano Ronaldo qui a, à lui seul, offert un billet pour le Brésil à tous ses coéquipiers lusitaniens. Mardi soir, il a même semble-t-il été applaudi par Zlatan Ibrahimovic en personne après son deuxième but. Et quand Zlatan paraît s'incliner, c'est un signe. Un signe de reconnaissance après une année 2013 hors normes. Meilleur buteur actuel du championnat d'Espagne (avec 16 buts en 13 matches), meilleur buteur de la Ligue des champions (avec 8 buts en 4 matches), "CR7" a déjà inscrit 66 buts sur l'année civile en cours.

Et même s'il n'a pas remporté de titre majeur à l'inverse de Franck Ribéry (triplé Bundesliga-Coupe d'Allemagne-Ligue des champions), son influence est totale aussi bien au Real Madrid qu'en sélection portugaise. Et le choix de la Fifa de repousser la date limite du vote est à son avantage. Cette petite rallonge devrait lui permettre de distancer Franck Ribéry. Car, sur ces matches de barrages, leur duel à distance a largement tourné en faveur du Portugais."

NON : "le Ballon d'Or, c'est toute l'année"

Nicolas ROUYER, de la rédaction d'Europe1.fr

Ribéry au Stade de France (930x620)

© REUTERS

"Le triplé de Ronaldo contre la Suède a rappelé quel immense joueur il était. Aujourd'hui, sur la planète football, il n'y a que Lionel Messi qui soit capable de rivaliser avec le Portugais. Ronaldo-Messi, Messi-Ronaldo, il n'y a qu'à alterner la remise du Ballon d'Or chaque année, ces deux-là sont intrinsèquement les deux meilleurs joueurs du monde. Mais quelle était la nature première du Ballon d'Or, que son entrée dans le giron de la Fifa a abâtardie ? Oui, récompenser un talent au sein d'un collectif. Et, de ce point de vue, Franck Ribéry est le vainqueur idéal. Au sein du système parfaitement huilé du Bayern Munich, auteur du triplé Championnat-Coupe-Ligue des champions, le joueur tricolore a été l’élément le plus constant dans l'excellence.

Il aurait été moins décisif avec la sélection ? C'est lui qui est à l'origine des deux buts de Mamadou Sakho, mardi soir, lors du match retour de barrages face à l'Ukraine. Son match plein de volonté est venu conclure une année globalement aboutie sur le plan international. En prolongeant le vote pour la désignation du Ballon d'Or au 29 novembre - et en permettant même aux sélectionneurs et capitaines de modifier leur vote ! -, la Fifa s'est tournée en ridicule. En remettant le trophée à Ribéry en janvier prochain, elle permettrait au Ballon d'Or de gagner non pas tant en prestige qu'en crédibilité. Et c’est important pour un trophée."