Faut-il blacklister Ronaldo et Messi pour le Ballon d'Or ?

  • A
  • A
Faut-il blacklister Ronaldo et Messi pour le Ballon d'Or ?
@ REUTERS
Partagez sur :

LA POLÉMIQUE - Michel Platini ne veut pas que Cristiano Ronaldo ou Lionel Messi ne remporte le prochain Ballon d'Or.

Au début de l'année, Cristiano Ronaldo a remporté le Ballon d'Or juste devant son rival argentin, Lionel Messi. L'année dernière, Lionel Messi avait décroché le Graal... devant Cristiano Ronaldo. Et l'année précédente également. En janvier prochain, les deux génies de la Liga arriveront-ils encore en tête ? Le président de l'UEFA Michel Platini, lui, a déjà décidé. Il ne veut plus de cette bi-domination. "Plusieurs joueurs méritent le Ballon d'Or, mais je suis d'avis que dans une année de Coupe du monde, ce prix devrait aller à un champion du monde", a déclaré "Platoche" au quotidien espagnol Marca. Faut-il donc blacklister Cristiano Ronaldo et Lionel Messi ? Europe 1 lance le débat.

OUI : "Philipp Lahm et Manuel Neuer le méritent plus"

Par Victor Dhollande-Monnier, de la rédaction d'Europe1.fr

Echarpes-Messi-Ronaldo

© REUTERS

"Déjà en 2010, l'attribution du Ballon d'Or avait concentré de nombreuses critiques. Lionel Messi avait été récompensé après un Mondial sud-africain catastrophique. A l'époque, Andres Iniesta semblait le lauréat idéal mais le panel de votants en avait décidé autrement. Cette année, six Allemands champions du monde figurent parmi les 23 nommés : Mario Götze, Toni Kroos, Philipp Lahm, Thomas Müller, Manuel Neuer et Bastian Schweinsteiger. Parmi ces six joueurs, deux noms sortent du lot : Philipp Lahm et Manuel Neuer. Impressionnants avec la Mannschaft cet été au Brésil, ils ont été aussi éblouissants toute l'année avec le Bayern Munich. S'ils n'ont pas marqué autant de buts que le duo Messi-Ronaldo, ils ont été d'une aide inestimable pour leur club et leur sélection en 2014". 

NON : "souvenez-vous du cas Cannavaro en 2006"

Par Rémi Bostsarron, du service des sports d'Europe 1

"Tout comme le vainqueur du Tour de France n’est pas forcément le meilleur coureur du monde, il ne suffit pas de gagner la Coupe du monde pour pouvoir prétendre légitimement au Ballon d’Or. On ne peut oublier le scepticisme qui avait entouré le sacre du défenseur italien Fabio Cannavaro en 2006, certes impérial pendant le Mondial, mais récompensé en décembre alors que son déclin apparaissait déjà nettement sur les terrains. Bien sûr, Lionel Messi n’a pas brillé au Brésil, et Cristiano Ronaldo a coulé avec le Portugal. Mais pendant les onze autres mois de l’année, leur talent a encore éclaté aux yeux du monde, dans leur championnat ou en Ligue des Champions, dont ils sont devenus les deux meilleurs buteurs de l’histoire. C’est cette régularité hors norme au plus haut niveau qui en font des candidats naturels au Ballon d’Or".