Football-Portugal : le Benfica se défend d'accusations de matches truqués

  • A
  • A
Football-Portugal : le Benfica se défend d'accusations de matches truqués
Benfica est soupçonné d'avoir truqué un match gagné 1-0 le 24 avril 2016 face à Rio Ave. @ FRANCISCO LEONG / AFP
Partagez sur :

Le match en question a été remporté le 24 avril 2016 sur Rio Ave, dont quatre joueurs auraient été payés pour provoquer la défaite de leur club. 

Le Benfica Lisbonne, accusé d'être impliqué dans une affaire de matches truqués, a réfuté ces accusations estimant faire l'objet d'une "campagne désespérée", a affirmé samedi soir le président du club Luis Filipe Vieira.

"Une campagne désespérée". Le Benfica "est visé par une campagne désespérée qui vise à l'empêcher de décrocher un cinquième titre" de champion du Portugal, a estimé Luis Filipe Vieira dans un message publié sur le site internet du club lisboète. "Les fans du Benfica peuvent être totalement tranquilles, car personne au Benfica n'a cherché à acheter aucun arbitre ou un joueur d'une équipe adverse (...) ou à manipuler la vérité sportive", a-t-il ajouté.

Quatre mises en examen. Le quotidien populaire Correio da Manha a rapporté samedi que la police portugaise soupçonnait le Benfica d'avoir truqué un match gagné 1-0 le 24 avril 2016 face à Rio Ave. Cette affaire intervient quelques jours après la mise en examen de quatre personnes dans le cadre d'une enquête pour corruption dans une activité sportive portant sur des faits liés au match Feirense-Rio Ave de la saison dernière.

Des joueurs payés pour perdre ? D'après les médias locaux, quatre joueurs de Rio Ave sont soupçonnés d'avoir reçu de l'argent pour provoquer la défaite de leur équipe contre Feirense le 6 février 2017. Rio Ave, qui a terminé 7e du championnat la saison dernière, s'était alors incliné 2 à 1. Rio Ave a réagi avec "surprise et indignation" aux informations concernant la mise en examen de quatre de ses joueurs, tout en affirmant n'avoir "aucune information" sur une procédure placée sous le secret de l'enquête.