Football : la mairie de Madrid réclame 18.4 millions d'euros au Real

  • A
  • A
Football : la mairie de Madrid réclame 18.4 millions d'euros au Real
Partagez sur :

La mairie de la capitale espagnole a annoncé lundi qu'elle allait réclamer les 18.4 millions d'euros qu'elle avait versé au Real Madrid en 2011.

Coup dur pour le Real Madrid en cette fin de mercato. Habitué aux transferts records, le club risque de devoir débourser 18.4 millions d'euros dans les prochains mois. Pas pour acheter une énième pépite du foot mondial, mais bien pour rembourser la mairie de Madrid dans le cadre d'une affaire de versement illégal sanctionnée par la Commission européenne.  

Versement illégal. Selon Bruxelles, le club et la mairie de Madrid, alors dirigée par le Parti populaire (conservateur), se sont mis d'accord sur un versement illégal autour de la vente d'un terrain municipal. Le club avait payé 595.000 euros en 1998 pour ledit terrain, l'opération ne s'était pas concrétisée pour des raisons techniques et la Ville avait versé 22.7 millions d'euros de compensation en 2011, alors qu'elle aurait dû, selon la Commission, ne verser que 4.3 millions d'euros. Le terrain concerné a donc "été surévalué de 18,4 millions d'euros", a estimé Bruxelles dans sa décision rendue le 4 juillet, faisant bénéficier le Real "d'un avantage injustifié par rapport aux autres clubs, avantage que le club doit à présent rembourser".

Quatre mois pour exécuter la décision. La mairie, dirigée depuis 2015 par l'ancienne juge de gauche Manuela Carmena, a indiqué lundi qu'elle communiquerait d'ici début septembre à la Commission le montant total, intérêts compris, à rembourser et la preuve des démarches engagées pour récupérer la somme. La Commission a donné quatre mois à l'Etat espagnol pour exécuter sa décision.

Pour le Real Madrid, le club le plus riche du monde selon le cabinet Deloitte, c'est une petit montant, à peine un cinquième de la somme déboursée pour recruter Gareth Bale (100 millions d'euros en 2013). Mais la nouvelle n'en demeure pas moins gênante pour les merengues