Football : en signant dans son 26ème club, l'Uruguayen Abreu entre dans le livre des records

  • A
  • A
Football : en signant dans son 26ème club, l'Uruguayen Abreu entre dans le livre des records
Sebastian Abreu jouait jusqu'à présent au Puerto Montt Sports, club de deuxième division chilienne.@ Pablo PORCIUNCULA / AFP
Partagez sur :

En signant dans le club chilien de l'Audax Italiano, l'attaquant de 41 ans surnommé "El Loco" vient d'entrer dans le livre des records.

Certains footballeurs sont célèbres pour avoir passé plusieurs décennies dans le même club. L'international uruguayen Sebastian Abreu a fait tout le contraire : en s'engageant mercredi pour la formation chilienne de l'Audax Italiano, l'attaquant surnommé "El Loco" a signé un contrat avec la 26ème équipe de sa carrière, un nouveau record.

41 ans et toujours "beaucoup d'enthousiasme et de rêves". Son nouveau club, pensionnaire de la première division chilienne, n'a pas manqué de souligner le record de ce pèlerin du foot, au moment d'officialiser la signature du buteur de 41 ans : "L'attaquant uruguayen bat ainsi le 'record Guinness' du joueur qui a défendu les couleurs du plus grand nombre de clubs dans l'histoire du football". L'Urugayen a réagi sur Twitter en promettant de viser avec son 26ème club "le Championnat, la Coupe du Chili et la Sudamericana (l'équivalent de la Ligue Europa en Amérique du sud)", soulignant entamer son nouveau défi "avec beaucoup d'enthousiasme et de rêves".



26 clubs dans 11 pays. Cet attaquant excentrique, grand spécialiste des buts de la tête et qui totalise plus de 70 sélections avec l'Uruguay, jouait jusqu'à présent au Puerto Montt Sports, club de deuxième division chilienne, avec lequel il a marqué 11 buts en quelques mois. Sa signature avec cette formation - sa 25ème - lui avait permis d'égaler le record détenu par le gardien allemand Lutz Pfannenstiel (44 ans), retraité. "El Loco" en est désormais l'unique détenteur. Passé par des clubs en Uruguay, Argentine, Espagne, Grèce, Israël, au Brésil, Mexique, Paraguay, Equateur, Salvador et au Chili, Abreu aura connu le sommet de sa carrière lors de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud - son second Mondial après 2002 -, lorsqu'il marqua d'une "panenka" le tir au but victorieux lors du quart de finale contre le Ghana, qualifiant l'Uruguay pour les demi-finales.