Qualifications Mondial 2018 : l'Argentine déçoit encore et se met en difficulté

  • A
  • A
Qualifications Mondial 2018 : l'Argentine déçoit encore et se met en difficulté
Messi se prend la tête : l'Argentine sera dos au mur, mardi prochain, en Équateur.@ EITAN ABRAMOVICH / AFP
Partagez sur :

Les hommes de Jorge Sampaoli, désormais 6èmes de leur groupe, joueront leur qualification mardi prochain face à l'Équateur. 

L'Argentine a une nouvelle fois déçu, jeudi, lors des qualifications pour la Coupe du monde 2018 en faisant match nul (0-0) à domicile face au Pérou, dans l'ambiance bouillante du stade de la Bombonera, à Buenos Aires. Après ce résultat nul, l'Albiceleste ne pointe qu'à la sixième place du mini-championnat de qualification de la zone Amsud, alors que les quatre premières équipes seulement sont qualifiées pour le Mondial. 

Di Maria sorti à la pause. Poussés par quelque 50.000 supporters dans l'enceinte mythique de Boca Juniors, les locaux ont eu beaucoup de mal à trouver des espaces face à des Péruviens bien regroupés derrière. Messi a cru ouvrir le score dès la 13e minute, sur une belle combinaison sur corner, mais un défenseur s'est jeté in extremis pour dévier un ballon qui semblait prendre la direction des filets. La Bombonera a soupiré une nouvelle fois dix minutes plus tard, quand Angel Di Maria a manqué une belle occasion en tirant au-dessus. Barré par le trio MCN (Mbappé-Cavani-Neymar) au PSG, "El Fideo" (le spaghetti) n'est décidément pas à la fête : il a été sorti à la pause, remplacé par le joueur du Zénith Saint-Pétersbourg Emiliano Rigoni.

L'Argentine est tenue en échec par le Pérou :

Messi sur le poteau. Après un premier acte peu inspiré, les hommes de Jorge Sampaoli sont revenus avec de meilleures intentions après la pause, avec deux occasions coup sur coup. Messi a trouvé le poteau (46e) et le gardien péruvien Pedro Gallese s'est envolé dans la foulée pour sauver les siens sur une frappe lointaine de Lucas Biglia, avant de briller dix minutes plus tard, face à "Papu" Gomez. Les supporters ont poussé jusqu'à l'ultime coup franc de Messi, qui a trouvé le mur, mais ont quitté le stade frustrés et plus inquiets que jamais avant la dernière journée mardi.

Encore son destin en mains. Mardi, en Équateur, Messi et compagnie auront encore leur destin en mains pour éviter l'humiliation suprême, la première non-participation à une Coupe du Monde depuis 1970. Pour éviter à coup sûr l'élimination, sans tenir compte des autres résultats de la soirée de la dernière journée, il faudra à l'Argentine s'imposer face à une équipe d'Équateur déjà éliminée. Néanmoins, une victoire sur le terrain de la Tri pourrait ne pas être suffisante pour se qualifier directement, en fonction du résultat du choc entre le Pérou et la Colombie. Si elle devait finir 5ème de ce groupe de qualification, l'hypothèse aujourd'hui la plus probable, l'Argentine disputerait un barrage intercontinental contre le vainqueur de la zone Océanie, le Nouvelle-Zélande. A priori, du tout cuit, mais avec cette Argentine-là…