Fifa : le président de la Confédération brésilienne se met à l'écart

  • A
  • A
Fifa : le président de la Confédération brésilienne se met à l'écart
Partagez sur :

Marco Polo Del Nero, qui a déjà renoncé à ses responsabilités au sein de la Fifa, veut avoir du temps pour préparer sa défense. 

Le président de la Confédération brésilienne de football, Marco Polo Del Nero, a interrompu provisoirement ses fonctions pour "se consacrer à sa défense" devant le comité d'éthique de la Fifa "et la justice américaine", a annoncé la Confédération brésilienne de football (CBF) dans un communiqué jeudi.

Remplacé par le vice-président. Marco Polo Del Nero a désigné son vice-président, Marcus Antonio Vicente, pour assumer ses fonctions "à titre intérimaire", est-il précisé.

Face à la justice nord-américaine. "Le président Marco Polo Del Nero a présenté une demande de mise en disponibilité dans le but de se consacrer à sa défense après avoir vu son nom mentionné dans des procédures de la justice nord-américaine et du comité d'éthique de la Fifa", indique encore le communiqué de la CBF. "Dans aucune des procédures mentionnées, le président n'a eu connaissance des accusations dont il fait l'objet, mais il est certain de pouvoir prouver son innocence à partir du moment où il pourra exercer ses droits constitutionnels au débat contradictoire et à une ample défense", ajoute la confédération brésilienne.

Son poste à la Fifa déjà abandonné. La chambre d'instruction du comité d'éthique de la Fifa, interrogée jeudi, a indiqué qu'elle avait ouvert une enquête concernant Marco Polo Del Nero depuis le 23 novembre, confirmant des informations de la presse brésilienne. Elle n'en a pas précisé les motifs. La CBF avait annoncé le 26 novembre que Marco Polo Del Nero renonçait à son poste au sein du comité exécutif de la Fifa, l'instance mondiale du football, sans donner de raison.