Fichage ethnique au PSG : pour Jean-Claude Blanc, "une ligne rouge est franchie"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

L'actuel directeur général délégué du PSG évoque sur Europe 1 "un sentiment de trahison" après les révélations de Football Leaks sur l'existence d'un fichage ethnique au club, entre 2013 et 2018.

INTERVIEW

"On est attaqué sur beaucoup de fronts depuis quelques jours. Celui-ci est totalement inacceptable pour nous". Jean-Claude Blanc, le directeur général délégué du Paris Saint-Germain, digère mal la nouvelle salve de révélations des Football Leaks, jeudi. Selon Mediapart, des recruteurs du PSG ont fiché ethniquement des jeunes joueurs scrutés par le club, entre 2013 et le printemps 2018.

"Si nous avions été au courant..." "Quand on laisse entendre que la direction du club couvrait de telles pratiques, c'est absolument insupportable. Une ligne rouge est franchie", lance sur Europe 1 Jean-Claude Blanc , qui dénonce une "initiative personnelle du responsable du recrutement" de l'époque, Marc Westerloppe. Ce même Westerloppe qui avait été convoqué par Jean-Claude Blanc, en juin 2014, alors que l'affaire avait provoqué des remous en interne. Aucune sanction n'avait alors été prononcée. "Si nous avions été au courant (de ces faits, ndlr), la décision aurait été tout autre à l'époque et la sanction bien plus forte : cela aurait été un licenciement immédiat", assure aujourd'hui le dirigeant.

"Un sentiment de trahison". Celui-ci évoque également "un sentiment de trahison, puisque de tels comportements, de telles pratiques sont absolument contraires aux valeurs que nous défendons". Et de reconnaître que le club de la capitale "doit faire plus en matière de formation, d'éducation, de sélection de nos collaborateurs pour être sûr que cela ne se reproduise plus jamais".