Fichage ethnique au PSG : le recruteur mis en cause nie tout acte de discrimination

  • A
  • A
Partagez sur :

Marc Westerloppe, l'ancien recruteur du PSG ciblé par des accusations de fichage ethnique, a nié les faits mardi, par la voix de son avocat.

Depuis les révélations des Football Leaks jeudi, il est accusé d'avoir eu recours à des fiches ethniques dans le cadre du recrutement de jeunes joueurs au PSG. "Marc Westerloppe n’a jamais commis quelque acte de discrimination que ce soit et nombreux sont ceux qui peuvent en témoigner", défend son avocat, Pascal Rouiller, dans un communiqué dont Europe 1 a pris connaissance vendredi.

Vers une action judiciaire. "Il entend que la justice intervienne au plus tôt pour lever ces suspicions infondées et le rétablir dans son honneur, et va dans ces conditions initier dès à présent toutes les actions judiciaires qui s’imposent à cette fin", annonce encore le texte.


Le PSG dénonce une "initiative personnelle". La veille, le Paris Saint-Germain avait officiellement confirmé "que des formulaires avec des contenus illégaux ont été utilisés entre 2013 et 2018 par la cellule de recrutement du centre de formation, dédiée aux territoires hors Île-de-France". Et de dénoncer une "initiative personnelle du responsable de ce département". À savoir Marc Westerloppe.