Fed Cup : Qui pour remplacer Amélie Mauresmo ? "J’ai des idées", assure-t-elle

  • A
  • A
Partagez sur :

L'ex-numéro un mondiale a expliqué sur Europe 1 sa décision de quitter son poste de capitaine de l'équipe de France de Fed Cup. Et assure avoir déjà des idées quant à celle (ou celui) qui lui succédera.

INTERVIEW

C'est une page qui se tourne pour l'équipe de France de Fed Cup. Et une nouvelle qui s'ouvre pour Amélie Mauresmo, qui mettra au monde son deuxième enfant au mois d'avril. C'est la raison pour laquelle l'ex-numéro 1 mondiale a décidé de quitter son poste de capitaine.

"C'est la seule raison". "C’est super mais cela a des conséquences pour l’équipe de France, puisque les dates des prochaines rencontres, en février puis en avril, ne me permettent pas d’allier les deux", explique sur Europe 1 l’ancienne championne de 37 ans. "C’est la seule raison", confirme-t-elle. "Si je n’avais pas été enceinte, de toute façon, j’aurais fait le point avec les filles comme on le fait à chaque fin de campagne, mais la question ne se pose pas."

Les filles l'ont appris lundi matin. Amélie Mauresmo s'était gardée d'annoncer à ses joueuses la nouvelle avant la finale, perdue par les Françaises in extremis, et non sans honneur, contre la République tchèque dimanche. "Je leur ai dit ce matin (lundi), parce qu’hier on a fini très tard, il y avait beaucoup d’émotion, de déception, beaucoup de fatigue aussi. Du coup ce matin, avant de quitter Strasbourg, on s’est réuni, d’abord pour faire un petit bilan de la saison, comme je le fais habituellement, et puis leur dire qu’il y avait un petit bébé qui allait arriver et que ça tombait un peu mal pour la Fed Cup."

Entendu sur Europe 1
"Pour me remplacer, j’ai des idées (...) mais j'ai besoin d'en parler aux filles".

"Je suis très fière de ce qu’elles ont accompli". Si la nouvelle est heureuse pour Mauresmo, le coup est sévère pour le tennis féminin français, qui a été héroïque malgré la défaite à Strasbourg. "Franchement, elles ont été extraordinaires". Et la désormais ex-capitaine de l’équipe de souligner "le parcours, non seulement cette saison, mais depuis quatre ans que je suis capitaine". "Je suis très fière de ce qu’elles ont accompli, je leur ai dit. Il nous manque de gravir cette dernière marche. On la pensait très haute. Elle n’était finalement pas si loin que ça."

Qui pour la remplacer ? C’est donc avec un nouveau ou une nouvelle capitaine que Caroline Garcia, Kristina Mladenovic, Alizé Cornet et Pauline Parmentier vont devoir continuer l’aventure. "J’ai des idées, mais très honnêtement, je ne vais pas vous les donner maintenant. J’ai besoin d’en parler aux filles, ce sera surtout à elles de décider. Moi, je suis là pour en parler avec elles, pour faire la transition le mieux possible le moment venu. Mais il leur faut un petit peu de temps, je pense, pour digérer l’information". Le timing est en tout cas très serré : le premier tour de la Fed Cup 2017 est prévu les 11 et 12 février prochains, en Suisse.