Fair-play financier : Monaco sanctionné par l'UEFA

  • A
  • A
Fair-play financier : Monaco sanctionné par l'UEFA
@ VALERY HACHE / AFP
Partagez sur :

Le club de la Principauté a écopé d'une amende de 13 millions d'euros et d'une limitation de recrutement par l'UEFA. 

La cure d'amaigrissement de l'AS Monaco n'est pas prête de s'arrêter. Le club de la Principauté a été sanctionné vendredi par l'UEFA suite au non respect du fair-play financier. L'ASM, troisième de Ligue 1, a été sanctionnée d'une amende de 13 millions d'euros, dont trois ferme, et d'une limitation de recrutement au moins jusqu'à la saison 2016-2017. L'amende sera retenue sur ses gains liés à sa participation cette saison à la Ligue des champions, où il a atteint les quarts de finale. Le club sera dispensé de verser le reste de la somme s'il revient rapidement à l'équilibre sur le plan financier.

Engagement à ramener le déficit à 15 millions d'euros. L'interdiction de recruter sera levée à la fin de la saison 2016-2017, si Monaco respecte les engagements pris auprès de l'UEFA. Le vice-champion de France ne pourra inscrire la saison prochaine que 22 joueurs dans une compétition européenne, contre 25 habituellement. Le club de la Principauté s'est également engagé à ramener son déficit à 15 millions d'euros pour les deux prochains exercices, et à revenir à l'équilibre lors de la saison 2017-2018. L'ASM avait déjà procédé à de gros efforts ces derniers mois. En effet, le club monégasque avait largement dégraissé à l'été dernier, avec notamment la vente de James Rodriguez au Real Madrid pour 80 millions d'euros et le prêt de Falcao à Manchester United. 

L'Inter Milan, l'AS Rome et Besiktas sanctionnés. Outre Monaco, l'Inter Milan, l'AS Rome, le Besiktas et six autres clubs européens ont été épinglés par la chambre d'instruction de l'Instance de contrôle financier des clubs (ICFC) de l'UEFA, en raison du non respect du fair-play financier. Ce principe veut qu'un club ne peut pas dépenser plus qu'il ne gagne, sous peine de sanctions pouvant aller jusqu'à l'exclusion des compétitions européennes. Le PSG, qui avait été sanctionné l'an dernier pour non-respect de cette règle, espère lui un assouplissement des contraintes du fair-play financier de la part de l'UEFA pour la saison prochaine.