Evian Championship : que la fête commence !

  • A
  • A
Evian Championship : que la fête commence !
Inbee Park peut cette semaine à Evian remporter son 3e Majeur de l'année. Le Huitième de sa carrière depuis 2008 !
Partagez sur :

Qui succédera à Hyo-joo Kim, la lauréate 2014 ? Omniprésentes depuis plusieurs années, les Coréennes et Inbee Park, la n°1 mondiale, partent encore favorites.

Exception mondiale puisque seul tournoi majeur, hommes et femmes confondus, à se disputer en Europe Continentale, l’Evian Championship accueille une fois encore à partir de jeudi le gratin du golf féminin. Au sein d’un champ de cent-vingt unités, dix-neuf des vingt premières joueuses au classement mondial sont ainsi présentes (seule la Sud-Coréenne Na-yeon Choi, blessée, manque à l’appel).

Et parmi cet aréopage tout simplement sublime, comment ne pas évoquer l’actuelle n°1 mondiale, la Sud-Coréenne Inbee Park. Dernière lauréate de l’Evian Masters en 2012 avant que celui-ci ne soit rebaptisé Evian Championship en 2013, cette jeune femme de 27 ans, déjà propriétaires de sept victoires en Grand Chelem (ANA Inspiration 2013, PGA Championship 2013, 2014, 2015, US Open 2008, 2013, British Open 2015) est peut-être en passe d’entrer cette semaine dans l’histoire du golf féminin. Lauréate de quatre épreuves du LPGA Tour (circuit américain) dont deux du Grand Chelem (KPMG PGA Championship et British Open), elle est en effet en mesure de réaliser le Super Career Grand Slam. C'est-à-dire remporter les cinq tournois Majeurs actuellement en jeu. "C’est une fille très sympathique, souligne la Française Karine Icher, exilée aux Etats-Unis depuis 2003. C’est quelqu’un d’adorable. Elle est phénoménale dans tous les compartiments de jeu. Surtout au putting où elle est franchement incroyable". 

Inbee Park représente fièrement cette école sud-coréenne au réservoir inépuisable se payant le luxe de placer très régulièrement plusieurs de ses éléments aux premières places des tournois Majeurs de la saison. Elles étaient ainsi quatre dans le Top 5 de l’US Open en juillet dernier. Au grand dam des Américaines, elles affichent déjà onze victoires sur vingt-trois tournois joués cette année sur le LPGA Tour. Un véritable tsunami. A l’image de la tenante du titre de l’Evian Championship. Il y a un an, Hyo-joo Kim, alors âgée de 19 ans et débarquant du championnat professionnel coréen, s’était par exemple permis de battre le record du parcours (61 (-10) le jeudi) et de s’offrir son premier majeur devant l’Australienne Karrie Webb, 39 ans et pourtant sept tournois du Grand Chelem à son actif.

Six Françaises sont également au départ. Elles étaient huit en 2014. Karine Icher reste la meilleure chance de victoire tricolore. La Castelroussine apprécie beaucoup le parcours de l’Evian Resort. En 2005, elle y avait signé une très belle 5e place. Sa saison 2015 en Majeurs est là aussi plutôt encourageante puisqu’elle a accroché deux Tops 15 à l’ANA Inspiration (11e) et au PGA Championship (13e). A l’opposée de Icher, Gwladys Nocera est toujours à la recherche d’un résultat de référence à Evian. En dix participations, la n°3 européenne n’a jamais fait mieux qu’un Top 45 (41e en 2006). Si Joanna Klatten n’a, elle aussi, pas franchi le cut en deux tentatives (2013 et 2014), Céline Boutier, 21 ans, encore amateur, étudiante en psychologie aux Etats-Unis et fraîchement couronnée au British Open amateur, entend confirmer sa splendide 29e place acquise il y a un an. Quant à Mathilda Cappeliez, 17 ans, et Agathe Laisné, 16 ans, elles sont là pour apprendre. Encore amateurs et invitées par l’organisation du tournoi, elles constituent la relève logique du golf féminin français sur un parcours (par 71 de 5 916 mètres relooké en 2013) qu’elles connaissent parfaitement. La première, victorieuse de la Haribo Kids Cup en 2011, a été licenciée à Evian entre août 2011 et 2013 alors que la seconde y a disputé la Juniors Cup 2013 avec l’équipe de France !