Euro 2016 : l'excuse d'un supporter belge qui devait être juré à un procès

  • A
  • A
Euro 2016 : l'excuse d'un supporter belge qui devait être juré à un procès
Toujour au top, les supporters belges. @ EMMANUEL DUNAND / AFP
Partagez sur :

Un supporter belge qui devait être juré dans un procès aux assises s'est fait excuser pour assister à Belgique-Italie. 

ON POSE ÇA LA

Lors de procès aux assises, il n'est pas rare d'entendre des excuses plus abracadabrantesques les unes que les autres. Tirés au sort, certains jurés tentent comme ils peuvent d'expliquer leur absence. Il est en revanche moins habituel de voir un juré disparaître de la circulation en cours de procès. C'est ce qui s'est passé cette semaine devant la cour d'assises du Hainaut, à Mons, en Belgique.

Le procès suspendu une semaine. Sur le banc des accusés, Steve Becker, accusé du meurtre d'Ali Akbar Chokr. Selon le journal La Libre qui raconte l'histoire, il a d'abord comparu libre. Puis, au quatrième jour du procès, il a été reconduit en prison suite à une demande du ministère public. Mais à son arrivée en prison, il s'est fait tabasser et le procès a été suspendu une semaine. Un report qui n'a pas vraiment fait les affaires d'un des douze jurés... qui avait prévu d'assister au match entre la Belgique et l'Italie

La cour accepte l'excuse du supporter. Persuadé que le procès allait se terminer la semaine dernière, le fan des Diables rouges avait donc acheté sa place pour la rencontre de l'Euro. Il a prévenu la cour qu'il n'avait pas l'intention de rater le match. Et le plus étonnant dans cette histoire, c'est que la justice belge a accepté les excuses de ce supporter. Il a été remplacé par son juré suppléant.