Euro 2016 : Clément Turpin entre en jeu pour Autriche-Hongrie

  • A
  • A
Euro 2016 : Clément Turpin entre en jeu pour Autriche-Hongrie
Clément Turpin, seul arbitre français à l'Euro@ NICOLAS TUCAT / AFP
Partagez sur :

Le seul arbitre français de la compétition officiera pour le match Autriche-Hongrie, mardi, à 18 heures à Bordeaux.

Baptême du feu pour Clément Turpin. Après une Coupe du monde 2014 sans le moindre arbitre français, c'est lui qui tiendra la baraque de l'arbitrage français à l'Euro. Il sera au sifflet du match Autriche-Hongrie de mardi (18h), pour sa première expérience lors d’un match de compétition internationale.

La jeunesse. Depuis quelques années, l'arbitrage français, ce n'est pas vraiment la fête. On n'a toujours pas trouvé ce grand arbitre français pour succéder aux illustres Michel Vautrot et autres Joël Quiniou. L'épisode Stéphane Lannoy n'aura duré que deux ans (2010-2012). Depuis, c'est le néant. Personne pour reprendre le flambeau à la Coupe du monde 2014. C'est en creusant chez les jeunes pousses de l'arbitrage que l'on a fini par tomber sur Clément Turpin, l'avenir de la discipline. A seulement 34 ans, le Français est le plus jeune des 18 arbitres de l’Euro.

Leader en France. Mais malgré son jeune âge, Turpin est déjà devenu la référence dans l’arbitrage français. Un modèle de précocité, qui officiait en Ligue 2 à seulement 25 ans, et en Ligue 1 un an plus tard. Aujourd’hui, il est l’incontestable numéro un français selon la Direction technique de l’arbitrage, même si le trophée UNFP du meilleur arbitre de la saison est revenu à Ruddy Buquet. C’est d'ailleurs lui qui était aux commandes de la finale de la Coupe de France entre l’Olympique de Marseille et le PSG, remportée 4-2 par les Parisiens le 21 mai dernier.

Le roi de la polémique. Mais chez les fans, ça coince un petit peu plus. Clément Turpin a le don pour alimenter les polémiques. Lors d'un Lyon-PSG en 2015, le président de l'OL Jean-Michel Aulas n'y était pas allé de main morte envers le Bourguignon. Et c'est surtout lors de quelques classicos PSG-OM - dont il est le spécialiste - que Turpin a fait parler. En 2014, il avait injustement exclu le Marseillais Imbula, qui avait vu son carton rouge annulé par la Ligue quelques jours plus tard. Un an plus tôt, un très sévère carton rouge adressé à Thiago Motta avait suscité la polémique. De quoi faire grincer les supporters avant chaque rencontre importante.



Rookie à l'international. Hors de France en revanche, Turpin fait beaucoup moins de vagues. Il est même le seul arbitre français à faire partie du groupe "Elite" de l'UEFA, la "top list" de l'instance européenne. Mais il reste plutôt novice. Seuls huit matches de Ligue des Champions sont à son actif, et des petites polémiques (encore !) sur les deux rencontres de C1 qu’il a arbitrées cette saison ont poussé l’UEFA à ne pas le désigner pour les matches de la phase finale. En ce qui concerne les tournois majeurs des sélections nationales, Turpin a certes officié sur des Championnats d’Europe moins de 21 ans et moins de 19 ans, mais cet Euro 2016 sera sa première grande compétition internationale.

Pas de répit. Et parce qu'un arbitre de football a beaucoup moins de vacances que les joueurs professionnels, Turpin enchaînera en août avec les Jeux olympiques de Rio, puis il reprendra le championnat de Ligue 1 pour la saison 2016-2017. Avant de viser un objectif encore plus gratifiant : une sélection pour la Coupe du monde 2018.