Les Bleus soignent leur image

  • A
  • A
Les Bleus soignent leur image
@ REUTERS
Partagez sur :

EURO - Le président de la FFF, Noël Le Graët, est revenu sur l'image des Bleus.

Depuis leur arrivée en Ukraine, les Bleus sont tout sourire. Ils s'arrêtent pour signer des autographes, posent avec leurs fans et répondent gentiment à toutes les sollicitations. Finie la mauvaise image de Knysna, finis aussi les "sales gosses" qui boudaient leur public.

"On parle le moins possible de Knysna"

Knysna, un traumastisme à effacer, une plaie qu'il faut impérativement refermer. Invité samedi matin sur Europe 1, le président de la Fédération française de football (FFF), Noël Le Graët, l'a d'ailleurs rappelé : "tout le monde travaille dans le même sens" pour tourner la page. "On parle le moins possible de Knysna, vous vous en doutez".

"L'objectif est de se qualifier", a également rappelé Noël Le Graët. "La préparation me paraît relativement exemplaire. Les matches amicaux ont été bons. L'ambiance est bonne. Les joueurs ont du plaisir à être ensemble. Il y a une bonne motivation. Donc je suis plutôt confiant mais il faut absolument sortir des poules".


Pour améliorer cette image des Bleus, la victoire est indispensable. "Sans victoire, il n'y a pas de logique d'affection", a confirmé samedi matin le "boss" de la FFF. Rappelons d'ailleurs que la France n'a plus gagné un match en poules d'une compétition internationale (Euro et Coupe du monde) depuis... 2006.

"A l'Euro, avec vous, pour vous"

Lors du dernier match de préparation à l'Euro, mardi dernier contre l'Estonie au Mans, les Bleus ont déployé une banderole à la fin du match. Le message inscrit sur ce tifo ("A l'euro, avec vous, pour vous"), était en fait une initiative du "service marketing de la FFF", a confié Noël Le Graët à Europe 1.  "On pensait que c'était une bonne idée, elle a été partagée par les joueurs et par le staff". Et d’expliquer : "on a quelques intérêts à travailler notre image".

Bleus

La France disputera son premier match de l'Euro, lundi à 18h, contre l'Angleterre. Et pour cette première rencontre, Noël Le Graët semble plutôt confiant. "Je pense qu'on va gagner", a-t-il lâché.