Et pendant ce temps-là, Ben Arfa monte les marches

  • A
  • A
Et pendant ce temps-là, Ben Arfa monte les marches
Rumeur transfert : Hatem Ben Arfa pressenti pour remplacer Daniel Craig dans le prochain James Bond@ ALBERTO PIZZOLI / AFP
Partagez sur :

Enfant, Hatem Ben Arfa avait deux rêves : disputer l'Euro en France et monter les marches à Cannes. Il en a réalisé un des deux, lundi soir.

En matière de festival, Ben Arfa s'y connaît. Les reins de quelques défenseurs de Ligue 1 peuvent en témoigner. Mais cette fois-ci, l'attaquant de l'OGC Nice, non retenu par Didier Deschamps dans la liste des 23 Bleus appelés à disputer l'Euro, a troqué le short pour le smoking. Conseillé, quand il s'agit de monter les marches du Festival de Cannes.

"Pas plus impressionnant" qu'un stade de foot. "Comme je joue dans la région, on m’a invité, a-t-il expliqué au micro de Canal +. "C’est avec plaisir que je viens monter les marches. C’est un rêve d’enfant. Je viens d’un quartier modeste, je voyais les stars ici quand j’étais jeune. C’est comme si tout le peuple montait avec moi, ça fait vraiment très plaisir. C’est la première fois que je vois les marches de mes yeux. Mais par rapport à l’ambiance d’un stade, ce n’est pas plus impressionnant que ça", s'est-il amusé.

Aux bras de sa compagne, l'ex "enfant terrible du foot français" a assisté au film Loving, de Jeff Nichols, qui raconte l'histoire d'amour vécue par un couple mixte dans l'Amérique des années 1950.