Espagne : Pedro vit mal d'être remplaçant et menace de quitter la Roja

  • A
  • A
Espagne : Pedro vit mal d'être remplaçant et menace de quitter la Roja
Pedro a du vague à l'âme.@ AFP
Partagez sur :

BLUES - L'attaquant de Chelsea "vit mal" son statut de remplaçant avec l'Espagne, et envisage même de mettre fin à sa carrière internationale.

Voilà qui pourrait briser l'image d'harmonie affichée ces derniers jours par la Roja. Sur le terrain, les Espagnols flambent et se font plaisir. Sur le terrain seulement. Car certains font grise mine en dehors. Pedro, par exemple. Le joueur de Chelsea, âgé de 28 ans, n'a toujours pas joué la moindre minute lors de cet Euro. Ce qui a le don de le rendre grincheux... voire légèrement déprimé.

"D'autres perspectives quand je suis arrivé". "Je le vis mal, évidemment. On veut toujours jouer et participer au maximum", a expliqué Pedro dans une interview diffusée lundi par la chaîne espagnole #0. "Je pensais qu'à cet Euro j'aurais pu avoir de la continuité parce que je suis arrivé très en forme. Surtout les premières semaines, où j'étais très bien. Je voyais déjà que ma participation serait différente, qu'elle serait réduite. Maintenant, il faut attendre l'opportunité. Évidemment, c'est très différent. J'avais d'autres perspectives quand je suis arrivé et cela ne se passe pas comme espéré."

"Cela ne vaut pas la peine de continuer". Malgré ses 59 sélections, l'ancien du Barça est en effet barré par Nolito sur le flanc gauche de l'attaque. En clair, Pedro est là pour faire le nombre. "C'est difficile pour moi d'assumer ce rôle. Quand on n'a pas de continuité, cela ne vaut pas la peine de continuer à venir juste pour compléter le groupe, pour être avec les partenaires, même si je suis très à l'aise", a-t-il asséné.

"Ce n'est pas le meilleur moment". "Parfois, les situations en arrivent à un point où il faut prendre une décision. (...) Il faut savoir reconnaître quand on doit venir et quand ce n'est pas le cas. Si je dois faire (ce pas), j'y penserai, je méditerai. Mais ce n'est pas le meilleur moment pour le faire maintenant, nous sommes rassemblés pour l'Euro, par respect pour mes partenaires et mes entraîneurs."

Le joueur originaire des Canaries devra donc traîner son spleen quelques jours encore. L'Espagne, première du groupe D avec six points, est déjà qualifiée pour les huitièmes de finale. Les joueurs de Vicente del Bosque affronteront la Croatie, mardi soir, à Bordeaux, pour tenter de finir en tête de la poule.