Un joueur de foot, accusé d'être nazi, est renvoyé de son nouveau club

  • A
  • A
Un joueur de foot,  accusé d'être nazi, est renvoyé de son nouveau club
Roman Zozulia a été rappelé mercredi par le Real Betis 24 heures seulement après avoir été prêté au Rayo Vallecano@ SERGEI SUPINSKY / AFP
Partagez sur :

Roman Zozulia a beau nier son supposé passé nazi, le mal est fait puisque l'international ukrainien a été rappelé mercredi par le Real Betis, 24 heures seulement après avoir été prêté au Rayo Vallecano. 

Le joueur de foot ukrainien Roman Zozulia n'aura pas profité longtemps de Madrid. 24 heures seulement après avoir été prêté au Rayo Vallecano madrilène, l'international a été rappelé à Séville par son club du Real Betis. La raison : des manifestations de supporters contre le supposé passé nazi de l'international ukrainien, qui nie.

Un passé nazi ? "Vallekas n'est pas une place pour les Nazis" clame une banderole déployée le long du terrain d'entraînement de Vallecano, un club de D2 de la banlieue madrilène. Le joueur âgé de 27 ans a bien reconnu avoir "collaboré avec l'Armée ukrainienne afin d'aider à protéger son pays", mais a insisté n'être "pas un fan ou lié à un groupe soutenant un groupe paramilitaire ou néo-nazi".

Zozulia n'a fait que six apparitions pour le Betis depuis son arrivée due Dniepro Dniepropetrovsk en début de saison.