Vendée Globe-Armel Le Cléac'h : "Je la voulais tellement, cette victoire"

  • A
  • A

Partagez sur :

Le Français a remporté jeudi son premier Vendée Globe, en franchissant la ligne d’arrivée à 16h37, après seulement 74 jours de course, un nouveau record.

L'ESSENTIEL

Il l'a fait ! Et de quelle manière ! Après 74 jours de course, Armel Le Cléac’h (Banque Populaire VIII) a décroché le Graal, jeudi, en remportant la huitième édition du Vendée Globe. En tête de la course depuis un mois et demi, le Français de 39 ans a franchi la ligne d’arrivée à 16h37. Record battu !

Les infos à retenir :

  • Armel Le Cléac’h est arrivé aux Sables-d’Olonne à 16h37. C’est la première victoire du Breton au Vendée Globe

  • Avec 74 jours, 3 heures, 35 minutes et 46 secondes de course, le skipper a pulvérisé le précédent record

  • Son premier poursuivant, Alex Thomson, devrait arriver au milieu de la nuit, vers 4 heures du matin

Un rêve enfin accompli. Armel Le Cléac'h a remporté jeudi son premier Vendée Globe. De quoi se débarrasser enfin de cette image du Poulidor de la voile qui lui collait à la peau. Le navigateur breton avait en effet terminé deuxième des deux dernières éditions du "Vendée", en 2009 et 2013. Le skipper a franchi la ligne d’arrivée à 16h37 précisément, escorté par des dizaines de bateaux venus accueillir le héros, sous un froid soleil d'hiver. Armel Le Cléac’h a établi un nouveau record de 74 jours 3 heures 35 minutes et 46 secondes. C’est quatre jours de mieux que le temps de référence établi par François Gabart en 2012/2013 (78 jours 3 heures et 16 minuntes). 

001_K70BO

Beaucoup d'émotion. Une fois la ligne coupée, les membres de l'équipe d'Armel Le Cléac'h sont montés à bord pour un moment fort en émotions. "Le Chacal", comme il est surnommé, a rapidement été rejoint par sa femme et ses deux enfants. "C’est énorme", a réagi le navigateur à l'arrivée. "Je ne me rends pas trop compte de ce qui m’arrive. Les derniers jours ont été très intenses. Je n’ai rien lâché, pas un mètre. Je la voulais tellement, cette victoire", a-t-il lâché, avant d'éclater en sanglots. "Je suis trop content. La météo n'a pas été facile, j'ai l'impression qu'elle était contre moi. Je me suis accroché, j'ai eu beaucoup de soutiens à terre, des gens qui m'envoyaient des messages et puis finalement, la victoire, je ne l'ai entrevue que la nuit dernière", a-t-il encore confié.

De la houle à la foule. Le Breton a dû cependant attendre 18h30 pour arriver au chenal du port, en raison de la marée. Il y a été accueilli par un feu d'artifice et une foule venue en masse, malgré le grand froid. Un moment particulièrement intense et chargé en émotions.

Une lutte acharnée. Pour décrocher son premier Vendée Globe, Armel Le Cléac'h a dû tenir tête pendant presque dix semaines - soit la totalité de la course - à un coriace adversaire, le Gallois Alex Thomson (Hugo Boss). Mais la course de référence dans le monde de la voile est restée la propriété des Français, vainqueurs des huit éditions de l'épreuve.

Thomson attendu dans la nuit. Alex Thomson, handicapé dans les dernières heures de course par l'absence de l'un de ses foils sur son bateau Hugo Boss, bénéficie lui de conditions de vent peu favorables. Il devrait toucher au but avec douze heures de retard sur le vainqueur, vers 4 heures du matin.