EN DIRECT - Tour de France 2017 : suivez la 5ème étape entre Vittel et la Planche des Belles Filles

  • A
  • A
EN DIRECT - Tour de France 2017 : suivez la 5ème étape entre Vittel et la Planche des Belles Filles
Fabio Aru remporte une étape du Tour de France pour la première fois de sa carrière.@ Jeff PACHOUD / AFP
Partagez sur :

Le Tour de France 2017 a connu mercredi sa première arrivée au sommet, à la Planche des Belles Filles, dans les Vosges. Christopher Froome prend la tête du classement général.

Suivez le live
Cette page s'actualise automatiquement
17h53
Le 05 juillet 2017
C'est la fin de ce live. Demain jeudi, retour au calme. Les coureurs partiront de Vesoul direction Troyes pour une sixième étape de plat, longue de 216 kilomètres, et promise à un sprinteur.
17h48
Le 05 juillet 2017
Le classement général :
 
1. Christopher Froome (GBR/SKY), 18h38'59''
2. Geraint Thomas (GBR/SKY) à 12''
3. Fabio Aru (ITA/AST) à 14''
4. Daniel Martin (EIR/QST) à 25''
5. Richie Porte (AUS/BMC) à 39''
6. Simon Yates (GBR/ORS) à 43''
7. Romain Bardet (FRA/ALM) à 47''
8. Alberto Contador (ESP/TFS) à 52''
9. Nairo Quintana (COL/MOV) à 54''
10. Rafal Majka (POL/BOH) à 1'01''
17h43
Le 05 juillet 2017
Bardet a tenu le choc
 
C'est la bonne nouvelle du jour côté français. Romain Bardet a montré qu'il était bien un prétendant à une bonne place dans le classement final. Le Français a terminé cinquième de l'étape, à 24 secondes de Fabio Aru et à quatre secondes seulement de Christopher Froome. Voilà le leader d'AG2R septième du classement général, à 47 secondes du Britannique. 
17h13
Le 05 juillet 2017
Christopher Froome prend le maillot jaune
 
Même s'il ne l'a pas emporté, Christopher Froome est l'un des grands vainqueurs du jour. Le Britannique, tenant du titre, endosse dès cette cinquième étape le maillot jaune de leader. Mais Fabio Aru, le vainqueur du jour, a montré qu'il fallait compter avec lui. Le champion d'italie a été impressionnant de facilité. 
17h04
Le 05 juillet 2017
Victoire de Fabio Aru, devant Martin et Froome !
 
Le champion d'Italie a attaqué à un peu plus de deux kilomètres de l'arrivée. Il a rapidement creusé l'écart et n'a pas relâché jusqu'à la ligne. Christopher Froome a réagi trop tard, et il a même été dépassé par l'Irlandais Daniel Martin, deuxième à 16 secondes du vainqueur. Le Britannique termine troisième à 20 secondes, dans le même temps que l'australien Richie Porte. Romain Bardet est un beau cinquième. 
17h04
Le 05 juillet 2017
Froome accélère, Quintana lâché, Aru en tête
 
c'est Fabio Aru qui a attaqué le premier, faisait une belle différence. Christopher Froome a accéléré quelques minutes plus tard, lâchant Contador et Quintana. Mais c'est bien le champion d'Italie qui s'achemine vers la victoire. 
16h57
Le 05 juillet 2017
3,5 KM
 
Les Sky verrouillent
 
Les coéquipiers de Christopher Froome, qui sont cinq à l'avant, imposent un tel rythme qu'aucune attaque n'est pour l'heure possible. La sélection se fait par l'arrière.
16h54
Le 05 juillet 2017
La première attaque est signée... Lilian Calmejane, le jeune coureur de Direct Energie. Mais le Français ne creuse pas l'écart. les Sky gardent leur calme. Tous les échappés ont été repris.
16h52
Le 05 juillet 2017
Thibaut Pinot lâché !
 
Régional de l'étape, Thibaut Pinot ne l'emportera pas sur ses terres. Il est distancé dès les premiers mètres de l'ascension. 
16h50
Le 05 juillet 2017
KM 6
 
Le peloton est dans la montée
 
Au tour du peloton d'entamer l'ascension finale. Derrière, ça décroche très rapidement, sous l'impulsion des Sky de Christopher Froome, qui roulent fort. Les favoris sont aux avant-postes. Les attaques sont imminentes. 
16h47
Le 05 juillet 2017
Les échappés au pied de la Planche de Belles Filles
 
C'est parti pour l'ascension de la côte finale. Cinq échappés débutent la montée, avec moins d'une minute sur le peloton, désormais emmené par les Sky. Insuffisant pour l'emporter. C'est l'un des favoris à la victoire finale dans ce Tour 2017 qui devrait s'imposer. 
16h42
Le 05 juillet 2017
KM 13
 
Premières attaques dans l'échappée
 
Philippe Gilbert lance les hostilités avant même le début de la montée vers l'arrivée, mettant ainsi fin à la belle entente des six hommes de tête. Bakelants suit à l'énergie. Les autres, dont Voeckler et Boasson Hagen, sont distancés. Le peloton, lui, est à moins de 1'20''. 
16h27
Le 05 juillet 2017
KM 21 
 
Le dénouement est proche
 
Les échappés arriveront au pied de la Planche des Belles Filles dans 15 kilomètres. Ils comptent encore un peu plus de deux minutes d'avance sur le peloton et tous les favoris. Ce sera sans doute insuffisant. 
16h15
Le 05 juillet 2017
KM 30
 
La chaleur s'invite sur la route
 
Alors que les premières étapes s'étaient disputées sous la pluie, la chaleur s'invite sur les routes du Tour. Il fait actuellement plus de 35 degrés, et c'est donc dans des conditions difficiles que les coureurs vont bientôt aborder la Planche des Belles Filles. Conséquence : la direction de course a décidé d'autoriser le ravitaillement jusqu'à 12,5 kilomètres de l'arrivée, contre 20 kilomètres d'ordinaire. 
16h06
Le 05 juillet 2017
KM 38 
 
Bon anniversaire Philippe Gilbert
 
A noter que Philippe Gilbert, l'un des animateurs du jour puisqu'il fait partie des échappés depuis le premier kilomètre, fête en ce 5 juillet son 35ème anniversaire. Pas sûr cependant qu'il puisse fêter cela avec une victoire d'étape, tant le peloton, emmené encore et toujours par les BMC, reste vigilant. A noter que Bakelants a été repris. Ils sont à nouveau six en tête. 
16h03
Le 05 juillet 2017
15h50
Le 05 juillet 2017
KM 50
 
Bakelants seul en tête
 
Profitant de son effort pour passer en tête au sommet de la côté d'Esmoulières, Jan Bakelants a décidé de ne pas attendre ses compagnons d'échappée et de poursuivre son effort. Il compte une quinzaine de secondes sur le groupe de cinq coureurs, alors que le peloton, qui s'est laissé légèrement distancer, est à près de trois minutes. 
15h42
Le 05 juillet 2017
KM 53 
 
Delage et De Gendt lâchés dans la côte d'Esmoulières
 
Ils ne sont plus que six en tête. Michael Delage, le coureur de la FDJ, et Thomas De Gendt, de la Lotto-Soutal, ont été lâchés dans la côte d'Esmoulières, classée en troisième catégorie. 
15h37
Le 05 juillet 2017
  
KM 63
 
Place au sprint intermédiaire
 
Un seul sprint intermédiaire a été placé sur le parcours de cette cinquième étape. Avec huit coureurs à l'avant, dont aucun ne dispute le classement final du maillot vert, il ne restait que peu de points à prendre pour les autres coureurs.
 
Parmi les échappés, c'est Edvald Boassen Hagen qui franchit la ligne en premier, devant Philippe Gilbert et Thomas De Gendt. Pour le peloton, c'est Michael Matthews qui franchit la ligne en premier, devant Marcel Kittel. 
 
Mais la vraie information de ce sprint intermédiaire, c'est que le peloton a repris trente secondes aux échappés, qui sont désormais à moins de 1'30''.
 
15h04
Le 05 juillet 2017
KM 81
 
L'avance sous les deux minutes
 
L'avance des échappés continue de fondre, lentement mais sûrement. Elle est désormais de moins de deux minutes, alors qu'il reste 80 kilomètres à parcourir. Le peloton gère parfaitement son affaire. 
 
14h47
Le 05 juillet 2017
KM 100
 
A 100 kilomètres de l'arrivée, les huit échappés restent sous la pression du peloton, emmené par les BMC de Richie Porte et les Sky de Christopher Froome. Ils ne comptent plus que 2'15'' d'avance.
14h32
Le 05 juillet 2017
KM 107
 
L'arrivée est prévue à 17h28, mais le vainqueur pourrait finalement arriver plus vite. Les échappés ont en effet déjà parcouru 48 kilomètres en une heure. 
 
14h17
Le 05 juillet 2017
14h09
Le 05 juillet 2017
KM 123
 
Une échappée royale 
 
Parmi les huit échappés, qui comptent plus de trois minutes d'avance à 123 kilomètres de l'arrivée, cinq ont déjà connu les joies d'une victoire d'étape : 
- Le Belge Jan Bakelants (AG2R-La Mondiale), vainqueur de la deuxième étape du Tour de France 2013 à Ajaccio, a porté le maillot jaune pendant deux jours
- Son compatriote Philippe Gilbert (Quick-Step Floors), vainqueur de la première étape du Tour 2011 au Mont des Alouettes, a porté le maillot jaune pendant un jour.
- Thomas De Gendt (Lotto-Soudal) (belge lui aussi) vainqueur de la 12ème étape du Tour 2016 au Chalet Reynard, dans la montée du Mont Ventoux, a porté le maillot à pois de meilleur grimpeur pendant 6 jours
- Le Norvégien Edvald Boasson Hagen (Dimension Data), vainqueur des 6ème et 17ème étapes lors de l’édition 2011, à Lisieux puis à Pignerol, en Italie.
 
Mais c'est Thomas Voeckler qui présente le plus beau palmarès des échappés. Il a ainsi porté le maillot jaune pendant 10 jours en 2004 et en 2011, année où il termine à quatrième place du général. Le coureur de Direct Energie a aussi remporté la 5ème étape en 2009 à Perpignan, la 15ème étape en 2010 à Bagnères-de-Luchon, et les 10ème et 16ème étapes en 2012, à Bellegarde-sur-Valserine et à Bagnères-de-Luchon. En 2012 toujours, il termine le Tour avec le maillot du meilleur grimpeur sur les épaules. Thomas Voeckler, très populaire notamment grâce à une exceptionnelle combattivité, dispute à 38 ans sa dernière Grande Boucle.
13h45
Le 05 juillet 2017
KM 140
 
Du côté des favoris
 
Parmi les favoris figurent évidemment Christopher Froome, vainqueur à la Planche des Belles Filles en 2012. Le Britannique, leader de la formation Sky, aime écraser le Tour dès la première étape de montagne. Mais d’autres coureurs peuvent prétendre à la victoire en fin d’après-midi. L’Australien Richie Porte, deuxième du dernier  Critérium du Dauphiné, est de ceux-là. Ce sont d’ailleurs ses coéquipiers de BMC qui gèrent en tête de peloton l’avance des échappés.
 
Parmi les autres favoris figurent notamment le duo d’Astana, Fabio Aru l’italien et Jakob Fulsang le Danois. Sans oublier les Français Romain Bardet, et surtout Thibaut Pinot, qui veut l’emporter sur ses terres d’entraînement. D’autant que le coureur de la FDJ ne vise pas le classement final. Il ne sera pas surveiller de trop près par les prétendants à la victoire finale.
13h36
Le 05 juillet 2017
KM 148
 
Huit coureurs à l'avant
 
L'échappée du jour est constituée. Et elle est royale, puisque composée du Norvégien Edvald Boasson Hagen (Dimension Data), du Néerlandais Dylan Van Baarle (Cannondale-Drapac), des Belges Jan Bakelants (AG2R-La Mondiale), Philippe Gilbert (Quick-Step Floors) et Thomas De Gendt  (Lotto-Soudal), et des Français Michael Delage (FDJ), Thomas Voeckler (Direct Energie) et Pierre-Luc Périchon (Fortuneo-Vital Concept). 
 
En seulement 12 kilomètres, les huit hommes comptent déjà près de 3'30'' d'avance.
 
13h22
Le 05 juillet 2017
 
C'est parti pour le départ réel !
 
Christian Prudhomme, le directeur du Tour de France, a donné le départ réel. Et d'emblée, les premières attaques secouent le peloton, avec notamment des tentatives d'échappée du Français Thomas Voeckler et le Belge Philippe Gilbert.
 
13h13
Le 05 juillet 2017
Le peloton s’élance de Vittel pour le départ fictif. Sans Mark Cavendish, victime d’une chute et d’une fracture de l’omoplate droite mardi à l’arrivée à Vittel, et sans le champion du monde Peter Sagan, mis hors course par les commissaires de l’UCI pour avoir provoqué la chute et l’abandon du sprinteur britannique.
13h08
Le 05 juillet 2017
Zoom sur la Planche des Belles Filles
 
Selon la légende, la Planche des Belles Filles doit son nom à un épisode de la Guerre de Trente Ans, au 17ème siècle, au cours duquel des femmes d'un village voisin s'y seraient suicidées pour échapper aux mercenaires suédois. 
 
La côte n'est classée qu'en 1ère catégorie, mais elle s'annonce sacrément difficile pour les coureurs du Tour de France. D'une longueur de 5,9 kilomètres, elle affiche une pente moyenne de 8,5%, avec une pointe à 20% juste avant l'arrivée. 
 
C'est la troisième fois qu'une arrivée d'une étape du Tour de France est jugée à la Planche des Belles Filles. La dernière fois,c'était en 2014, et c'est l'italien Vincenzo Nibali, finalement vainqueur à Paris, qui s'était imposé. Et en 2012, c'est un certain Chris Froome qui l'avait emporté, éclatant aux yeux du grand public. Même s'il avait dû laisser la victoire finale à son coéquipier Bradley Wiggins. 
13h08
Le 05 juillet 2017
Cette cinquième étape ne présente guère de difficultés majeures, hormis la Côte d’Esmoulières, classée en troisième catégorie, que les coureurs emprunteront au kilomètre 107,5. Et hormis bien sûr cette Planche des Belles Filles, première arrivée en côte de l’édition 2017, qui devrait donner une bonne indication sur ceux qui seront capables de remporter le Tour de France cette année.
13h00
Le 05 juillet 2017
Bonjour et bienvenue à tous dans ce direct pour suivre la cinquième étape du Tour de France. Le départ fictif depuis Vittel sera donné à 13h10. Pour le départ réel, il faudra attendre 13h20.
18h39
Le 04 juillet 2017

Suivez à partir de 13h20 en direct sur Europe1.fr la 5ème étape du Tour de France, qui reliera Vittel à la Planche des Belles Filles sur 160,5 km. Première arrivée au sommet de cette 104ème édition de la Grande Boucle, et première explication attendue entre les grands favoris.

Chute et abandon d'Alejandro Valverde, victoire de Peter Sagan à Longwy après avoir déchaussé, succès tricolore dans un sprint massif avec Arnaud Démare… En quatre jours, il s'en est déjà passé des choses sur ce Tour de France 2017. Et voilà que le premier grand rendez-vous montagnard arrive, avec la montée de La Planche des Belles Filles, mercredi, pour la première des trois arrivées en altitude de cette 104ème édition de la Grande Boucle.

Six kilomètres pour faire la différence. Avant l'ascension finale vers la Planche, une seule côte de 3ème catégorie est répertoriée sur le parcours de cette 5ème étape reliant Vittel à la Planche, sur 160,5 km, cellle d'Esmoulières, à 53 km du but. Autant dire que cette étape devrait se résumer à une course de côte lors de la montée finale, 5,9 km à 8,5%, mais avec des passages à plus de 10% et même un final à 20% !

Froome et Nibali au palmarès. Forcément, avec de tels dénivelés, la Planche des Belles Filles ne s'offre qu'à de beaux prétendants. En 2012, lors de la première arrivée dans la station vosgienne, c'est un certain Christopher Froome, alors équipier de luxe de Bradley Wiggins, qui l'avait emporté. Deux ans plus tard, l'Italien Vincenzo Nibali s'y était imposé, sur le chemin de son seul et unique succès sur la Grande Boucle…