Revivez le match nul entre la France et l'Islande en amical (2-2)

  • A
  • A
Revivez le match nul entre la France et l'Islande en amical (2-2)
Kylian Mbappé a permis aux Bleus de sauver les meubles, jeudi.@ LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :

Grâce à deux buts en toute fin de match, l'équipe de France a échappé à sa première défaite depuis le mois de mars, jeudi soir en amical à Guingamp face à l'Islande (2-2). 

L'ESSENTIEL

Merci qui ? Merci "Kyky" ! Bousculés comme rarement par de valeureux Islandais, les Bleus ont échappé à leur première défaite depuis le mois de mars grâce à Kylian Mbappé, jeudi soir à Guingamp. Logiquement menée 2-0, l'équipe de France s'en est remise à sa jeune pépite, entrée à l'heure de jeu, pour égaliser en toute fin de match (2-2). Ce résultat ne doit néanmoins pas masquer les lacunes tricolores. Heureusement, l'affrontement n'était qu'amical. Car il faudra changer beaucoup de choses afin d'être au niveau contre l'Allemagne, dans cinq jours au Stade de France, pour la Ligue des nations…

>> Revivez la rencontre dans les conditions du direct

FRANCE 2 - 2 ISLANDE

But : Bjarnason (30e), Arnason (58e), Eyjolfsson (86e, csc), Mbappé (90e)

Le point au coup de sifflet final : c'est fini ! Plus de peur que de mal pour les Bleus, qui échappent à une défaite qui aurait fait tache. Menés 2-0, les joueurs de Didier Deschamps ont mis longtemps à se révolter. Finalement, Kylian Mbappé, en provoquant un but contre son camp des Islandais (86e) puis en convertissant un penalty bêtement concédé par le Nantais Sigthorsson (90e), a ainsi permis aux Bleus d'arracher le match nul (2-2).

Le point à la 90e minute : INCROYABLE MBAPPÉ !!! 2-1 puis 2-2 ! Après une accélération côté droit, "Kyky" prend d'abord sa chance dans un angle fermé. Sa tentative est repoussée par Halldorsson... sur le torse de son coéquipier Eyjolfsson (86e). Cruel pour l'Islande, d'autant que quelques minutes plus tard, Kolbeinn Sigthorsson met la main sur un corner... Penalty ! Et qui s'y colle ? Kylian Mbappé (90e) ! Comme par miracle, la France recolle à 2-2 !!! Il y aura quatre minutes de temps additionnel.

Le point à la 85e minute : but pour Mbappé... hors-jeu. Tanguy Ndombele casse les lignes d'une belle passe à destination de Kylian Mbappé. La pépite du PSG dribble le gardien et envoie le ballon dans le but vide... Mais l'arbitre assistant avait levé - à juste titre son drapeau (82e). Un léger parfum de fatalité flotte à Guingamp, malgré les encouragements de Didier Deschamps.

Le point à la 75e minute : Ndombele est international ! C'est à peu près la seule bonne nouvelle du jour… Le jeune Tanguy Ndombele, 21 ans, fête sa première sélection en remplaçant Paul Pogba (67e), tandis que Dimitri Payet fête quant à lui son retour en Bleu, à la place de Dembélé. Pour le reste, pas grand-chose à signaler : les Bleus ne semblent pas vraiment animés par un esprit de révolte…

Le point à la 65e minute : l'Islande coule les Bleus ! Sur corner, Kimpembe est en retard au marquage d'Arnason, qui coupe le ballon au premier poteau et envoie un coup de tête puissant et imparable pour Lloris (58e). Incroyable : l'équipe de France est menée 2-0 ! Et le tarif pourrait encore être plus lourd... Sur un ballon perdu par Thomas Lemar, tout juste entré en jeu à la place de Thauvin, Sigurdsson tente une frappe croisée du gauche à ras de terre... Cette onzième tentative (dont sept cadrées) est détournée de justesse par le portier tricolore (64e). Côté changements, Kylian Mbappé a également remplacé Antoine Griezmann (60e).



Le point à la 55e minute : Thauvin et Griezmann tout près d'égaliser ! Les Bleus sont bien mieux entrés dans cette période et mettent plus de vitesse dans leurs actions. Après une frappe totalement dévissée de Dembélé, à cinq mètres du but (50e), Florian Thauvin déclenche un missile depuis l'angle de la surface. Son tir croisé passe à 20 centimètres de la lucarne (52e). Halldorsson était pourtant battu ! Mais le gardien islandais, qui avait déjà arrêté un penalty face à Lionel Messi lors de la Coupe du monde, a montré tout son talent en détournant une belle tête d'Antoine Griezmann, bien servi par Dembélé au point de penalty (54e). 

Le point à la 46e minute : c'est reparti à Guingamp. Visiblement agacé, Didier Deschamps a procédé à un seul changement à la pause : touché, Raphaël Varane laisse sa place à Kurt Zouma en défense centrale. Deux remplacements sont à signaler côté islandais, dont celui du gardien de but.

Le point à la mi-temps : les Bleus sont menés 1-0 à la pause ! Au Roudourou, les champions du monde, à l'image de Florian Thauvin, ont eu beaucoup de mal à rentrer dans leur match... Non sans alerter préalablement la défense tricolore, les Islandais en ont profité pour ouvrir le score grâce à Bjarnason (30e). Malgré une légère réaction d'orgueil, les hommes de Didier Deschamps sont même passés tout proches du 2-0. Heureusement, Hugo Lloris a de nouveau sorti une de ces parades dont lui seul a le secret. Tout porte à croire que le sélectionneur ne va pas tarder à opérer des changements pour cette seconde période...

Le point à la 40e minute : Lloris sauve les Bleus du 2-0 !!! Incroyable ! Sur un corner frappé depuis la gauche, Ragnar Sigurdsson s'élève plus haut que tout le monde pour placer une tête puissante au point de penalty. Mais comme face à l'Uruguay, cet été en Russie, le gardien des Bleus se déploie à l'horizontale pour écarter le danger une première fois... Puis une deuxième, de près... Puis une troisième... Puis une quatrième ! Exceptionnel, mais révélateur des lacunes tricolores. À la suite d'un très beau mouvement collectif de Giroud et Griezmann, Ousmane Dembélé avait cependant bien failli égaliser. C'était sans compter sur la bonne parade du gardien de Dijon, Runar Alex Runarsson (34e).



Le point à la 30e minute : l'Islande ouvre le score ! À tendre le bâton, les Bleus ont fini par se faire battre. Gudmunsson récupère le ballon près du poteau de corner droit. Au contact, Kimpembe s'écroule au sol, mais l'arbitre laisse le jeu se poursuivre. Trouvé aux abords de la surface, le milieu de terrain d'Aston Villa Birkir Bjarnason ouvre son pied et trompe parfaitement Hugo Lloris (1-0, 30e) ! C'est la première fois que l'équipe de France est menée depuis son huitième de finale de Coupe du monde contre l'Argentine. Les Bleus avaient alors égalisé neuf minutes plus tard... Il faudra toutefois se montrer bien meilleur : car malgré une frappe vicieuse mais imprécise de Paul Pogba (22e) et une tentative trop enlevée de Thauvin (29e), ce sont bien les Islandais qui se sont montrés les plus dangereux sur le terrain...



Le point à la 20e minute : enfin une occasion française. Alors qu'on commençait (déjà) à s'ennuyer, Antoine Griezmann a parfaitement surgi dans la surface islandaise pour couper le centre de Lucas Digne. La tête du numéro 7 tricolore est cependant passée juste à côté du but de Runarsson (19e). Jusque-là, l'équipe de France avait du mal à se créer du mouvement, à l'image d'un Thauvin manquant de spontanéité dans ses choix.

Le point à la 10e minute : les Bleus plutôt timides. Comme prévu, les Bleus ont la possession du ballon, mais ce sont bien les "Vikings" qui ont frappé en premier au but, par l'intermédiaire de Traustason (6e), laissé bien seul par l'arrière-garde tricolore. Sa frappe a néanmoins été beaucoup trop molle, et trop axiale, pour inquiéter Hugo Lloris, également sollicité sur un centre-tir de l'attaquant d'Augsbourg Finnbogason (10e). Côté français, c'est Florian Thauvin qui a été le premier à se mettre en situation de tir, mais l'ailier de l'OM a trop forcé sa tentative, passée largement au-dessus (8e).

Le point sur le coup d'envoi : c'est parti au Roudourou ! Dans une belle ambiance, Tiago Martins, l'arbitre portugais de ce match, siffle le début des hostilités. Ce sont les Bleus, tout de blanc vêtus, qui engagent.

Le point sur les compos :les Bleus avec Thauvin, Digne et Dembélé. C'est le grand jour pour Florian Thauvin. L'ailier droit de l'OM, 25 ans et cinq sélections, n'avait eu le droit qu'à quelques minutes en fin de matches jusque-là ; il est bien titulaire face à l'Islande, tout comme son pendant sur le côté gauche, Ousmane Dembélé. Dans une forme étincelante, Kylian Mbappé a quant à lui été préservé en raison d'une petite gêne à une cuisse. C'est donc Olivier Giroud qui démarre la rencontre au poste d'avant-centre. Comme attendu, le revenant Lucas Digne est lui bien titulaire au poste de latéral gauche. Pour rappel, six changements sont autorisés de chaque côté. L'occasion, peut-être, de voir les premiers pas du jeune Lyonnais Tanguy Ndombélé chez les A.

Les compositions d'équipes :

France : Lloris (cap.) - Pavard, Varane, Kimpembe, Digne - Nzonzi, Pogba - Thauvin, Griezmann, Dembélé - Giroud

Sélectionneur : Didier Deschamps

Islande : Runarsson - Eyjolfsson, Arnason, R. Sigurdsson, Saevarsson - Gudmundsson, Sigurjonsson, Bjarnason, Traustason -  G. Sigurdsson (cap.), Finnbogason

Sélectionneur : Erik Hamren

Le point sur l'avant-match : France-Islande, comme le temps passe. À l'Euro 2016, les "Vikings" avaient réalisé le plus grand exploit de leur histoire en faisant tomber l'Angleterre en huitièmes (2-1), avant de craquer en quarts... face aux Bleus (5-2). Depuis, alors que les Bleus sont devenus champions du monde, les Islandais, eux, ont davantage peiné à évoluer ces derniers mois. Ils n'ont d'ailleurs pas gagné le moindre match depuis janvier, avec sept défaites et deux nuls au compteur. Dont l'un, quand même, face à l'Argentine en Coupe du monde (1-1).


Le point sur l'ambiance : Guingamp à la fête. Ce premier match amical depuis le Mondial est aussi le premier à se dérouler en région. Et c'est donc Guingamp, ville de 7.000 habitants et fief du président de la FFF Noël Le Graët, qui a été choisi, pour le plus grand bonheur des supporters bretons. Il n'y avait qu'à les voir à l'entraînement mercredi, chanter et danser dans un stade de Roudourou plein à craquer. Ce jeudi, ils seront encore 18.000 pour encourager les Bleus.