Euro 2016 : au bout de la nuit, le Portugal bat la Pologne et file en demies !

  • A
  • A
Euro 2016 : au bout de la nuit, le Portugal bat la Pologne et file en demies !
Mais oui Ricardo (Quaresma, au centre), c'est toi, le héros ! @ Valery HACHE / AFP
Partagez sur :

Mené après deux minutes de jeu, le Portugal a égalisé puis arraché sa qualification en demi-finales en venant à bout de la Pologne aux tirs au but (1-1, 5-3 t.a.b). 

LE "TOP LIVE"

Bon, le spectacle n'a pas toujours été au rendez-vous : hormis une belle première période, on s'est ennuyé lors de ce premier quart de finale de l'Euro. Mais ça, les Portugais s'en moquent : comme en huitièmes contre la Croatie (1-0 a.p.), ils ont lutté jusqu'au bout pour sortir vainqueur de leur quart face à la Pologne, jeudi soir, à Marseille. Le vainqueur de pays de Galles-Belgique, que le Portugal rencontrera en demi-finales, est prévenu ; les partenaires de CR7 ne lâcheront rien. Revivez notre Top Lab, un classement non chronologique (et subjectif, évidemment), des moments forts du match, à la sauce Lab Euro.

Le tableau d’affichage

POLOGNE 1 – 1 PORTUGAL (victoire du Portugal 5 t.a.b. à 3)

But de Lewandowski (2e) 

But de Renato Sanches (33e)

>> Pour revivre le live classique, c’est ici, pour le live façon Lab Euro, c’est plus bas

1. Quaresma, ce héros (bis) ! Le Portugal a trouvé son héros. Et non, ce n'est pas Cristiano Ronaldo, mais Ricardo Quaresma. L'ailier, entré à la 80e minute de jeu, a marqué l'ultime tir au but de son équipe, et a offert la qualification pour les demi-finales à son équipe. Buteur contre la Croatie en huitièmes (1-0 a.p.), Ricardo Quaresma est bien le sauveur du Portugal ! 

Tirs au but réussis : 
Pologne :  Lewandowski, Milik, Glik
Portugal : Cristiano Ronaldo, Sanches, Moutinho, Nani, Quaresma

Tir au but manqué :
Pologne : Blaszczykowski

2. Après le show, le froid.  Après 45 premières minutes vraiment emballantes (1-1 à la mi-temps), on s'est vraiment ennuyé (pour être poli). À la fin des 90 minutes, il n'y avait toujours pas de vainqueur (1-1). Et malheureusement pour nous, on ne s'est pas beaucoup amusé non plus en prolongation.

Pour être sympa, signalons tout de même une grosse frappe des 30 mètres de Cédric, l'arrière portugais, de peu à côté du but polonais (64e), ainsi qu'une reprise de volée d'Arkadiusz Milik, après un centre de la gauche, bien arrêtée par Rui Patricio (69e). Et aussi une action pour le moins étrange, qui a failli se terminer en un drôle de csc contre la Pologne à la 81e minute : 



3. Cristiano, où es-tu ? On s'est ennuyé après la première période, et Cristiano Ronaldo y est aussi pour quelque chose. CR7 est passé à côté de son match. Symboles de la soirée pourrie du Ballon d'Or : deux tirs totalement ratés face au but, où il ne touche même pas la balle (86e et 92e).



Heureusement, le joueur du Real Madrid a réussi son tir au but. Un match pas totalement raté, donc. 

4. Et pendant ce temps, Lewandowski a (enfin) marqué. Contrairement à CR7, la star de la Pologne, Robert Lewandowski, a bel et bien répondu présent. Après seulement deux minutes de jeu, l'attaquant du Bayern Munich a ouvert le score d'une lourde frappe du plat du pied droit, après un centre de Kamil Grosicki depuis la gauche. Il s'agit même du deuxième but le plus rapide de l'histoire de l'Euro, derrière un but de la Russie contre la Grèce à l'Euro 2004. Muet depuis le début de la compétition, Robert a retrouvé son "mojo" ! Le temps d'un but, car après, il fut loin d'être brillant...



5. Retenez bien son nom : Sanches, Renato Sanches. Mené après seulement deux minutes de jeu, le Portugal a égalisé à la demi-heure. Renato Sanches a inscrit un superbe but, d'une belle frappe du gauche en dehors de la surface (33e, 1-1). À seulement 18 ans, le nouveau milieu du Bayern a réussi son tir au but. Un futur grand, c'est certain ! 



6. Un penalty oublié pour le Portugal ? Largement dominés dans la première demi-heure, les Portugais auraient pourtant dû obtenir un penalty à la 30e minute de jeu. Sur un centre de Nani, Cristiano Ronaldo est tombé au sol, après avoir été poussé dans le dos. Mais Felix Brych, l'arbitre du match, n'a pas bronché, au grand dam de CR7. Consolation pour les Portugais : ils ont égalisé trois minutes plus tard. Et surtout, ils sont qualifiés.



7. Un fan sur la pelouse en pleine prolongation. La sécurité dans les stades va encore faire causer. Un fan vêtu du maillot du Portugal, venu des tribunes, a couru quelques secondes au milieu des joueurs en pleine prolongation. Le jeune homme a été maîtrisé au sol par près d'une dizaine de stadiers et policiers, avant d'être évacué (de façon musclée) de la pelouse. 



8. Une minute d'applaudissements en hommage aux victimes des attentats récents. Avant la rencontre, un hommage a été rendu aux "victimes de l'attentat d'Istanbul et des autres attaques qui se sont produites pendant le tournoi", comme l'a précisé l'UEFA. La minute de silence annoncée par l'instance européenne s'est transformée en une minute d'applaudissements, quelques instants avant le coup d'envoi :