Dopage : un médecin russe interdit d'exercer à vie dans le sport

  • A
  • A
Dopage : un médecin russe interdit d'exercer à vie dans le sport
Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a interdit un médecin russe d'exercer son activité dans le sport.@ AFP
Partagez sur :

Sergueï Portugalov, médecin russe accusé d'être impliqué dans le système de dopage des sportifs russes, a été interdit à vie d'exercer dans le sport par le TAS.

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a interdit à vie d'exercer son métier dans le sport à Sergueï Portugalov, accusé d'être le médecin chargé du dopage dans l'athlétisme russe, a annoncé lundi la fédération de Russie d'athlétisme.

Portugalov était membre du conseil médical de la natation russe. L'Agence mondiale antidopage (AMA) avait recommandé en 2015 dans un rapport que Sergueï Portugalov soit privé de toute participation aux programmes sportifs d'Etat, en raison des accusations le visant.

Selon le quotidien britannique The Times, le docteur, membre du conseil médical de la fédération russe de natation, aurait participé à l'organisation du dopage d'Etat des athlètes russes et également poussé les nageurs de son pays à prendre des substances dopantes. Le TAS n'a pas confirmé dans l'immédiat cette interdiction d'exercer.

Les athlètes russes exclus des Jeux de Rio après les révélations sur un dopage d'État. La Russie est empêtrée dans un vaste scandale de dopage depuis la publication d'un rapport de l'Agence mondiale antidopage (AMA) révélant les rouages d'un "système de dopage d'Etat" mis en place de 2011 à 2015, sous la supervision des autorités russes et avec l'aide des services secrets. À la suite de ces révélations, les athlètes russes avaient été interdits de participer aux jeux Olympiques et Paralympiques de Rio.